Doris Leuthard veut normaliser cette année les relations avec l'UE


 Toute l'actu en bref

La présidente de la Confédération Doris Leuthard s'attend cette année à de gros changements politique qui pourraient avoir des répercussions sur la Suisse (Archives).

Keystone/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La présidente de la Confédération Doris Leuthard s'est fixée pour objectif de normaliser les relations avec l'Union européenne (UE) durant son année présidentielle. Une rencontre avec Bruxelles n'est toutefois pas encore agendée.

Il faut d'abord "consolider" les affaires politiques intérieures, a déclaré Doris Leuthard dans une interview au St-Galler Tagblatt et à la Luzerner Zeitung publiée samedi. Il s'agit notamment de voir si le référendum contre la loi sur l'immigration de masse aboutit et ce qui se passera pour l'initiative RASA.

Concernant l'accord institutionnel avec l'UE, la Suisse n'est pas sous pression. Il n'y a pas de dossiers pour un accès au marché qui nécessitent rapidement une solution.

Mais dès que la Suisse aimerait conclure de nouveaux accords, cet accord institutionnel deviendrait incontournable. Des discussions sur cette question sont en cours, selon l'Argovienne.

Globalement, il faut toutefois compter avec beaucoup d'incertitudes, estime-t-elle. Outre l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, il y a les prochaines élections en Allemagne, en France ainsi que le changement de gouvernement en Italie. Ces changements géopolitiques peuvent aussi avoir des répercussions sur la Suisse.

ATS

 Toute l'actu en bref