Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dominer, même de manière très nette, ne signifie pas gagner. Le Borussia Dortmund en a fait l'amère expérience à Lisbonne où il s'est incliné 1-0 contre Benfica.

Mitroglu a marqué à la 48e, après une remise de la tête du capitaine Luisao, qui fêtait ainsi de belle manière son 500e match avec Benfica. Jusqu'à cette réussite, Roman Bürki n'avait jamais été inquiété... et il ne l'a pas été non plus ensuite!

Pierre-Emerick Aubameyang ne conservera pas un souvenir lumineux de sa soirée à Lisbonne: l'attaquant gabonais du Borussia Dortmund, reconnu comme l'un des meilleurs buteurs de la planète, a totalement manqué son match.

Il a galvaudé deux énormes occasions seul devant le gardien brésilien Ederson (10e/53e) avant d'échouer sur un penalty très mal tiré (58e). Quatre minutes après ce monumental raté, son entraîneur mettait fin à son calvaire en le remplaçant par Schürrle.

Ederson a maintenu l'avance des Portugais en réalisant plusieurs interventions décisives. Le manque de précision des Allemands dans le dernier geste leur a coûté cher: ils devront corriger le tir au retour chez eux s'ils entendent poursuivre leur route dans la compétition...

ATS