Toute l'actu en bref

Les six astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) ont reçu une surprise dans leur dernier colis de ravitaillement: la Suisse leur a offert six mini-tablettes de chocolat au lait. L'envoi a été minutieusement préparé par le Swiss Space Center, à l'EPFL.

Envoyer des denrées dans l'espace, ce n'est vraiment pas du gâteau, explique mardi l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué. Conditionnés en septembre dernier, les chocolats ont mis près de six mois pour enfin décoller, car de strictes conditions doivent être remplies.

L'envoi a fait l'objet d'un long processus de qualification et de vérification. Il a d'abord fallu obtenir l'accord de principe de l'ESA, l'Agence spatiale européenne. Puis s'occuper des détails pratiques avec le chocolatier, basé dans le canton de Lucerne.

Pas de logo

L'emballage devait être le plus sobre possible. Aucun logo n'est autorisé sur les produits à destination de la station spatiale, pour que celle-ci ne puisse pas être utilisée à des fins publicitaires. Tous les papiers et cartons superflus ont été enlevés, pour réduire le poids au maximum. Et surtout, le fabricant a dû fournir une liste complète et détaillée des ingrédients.

Les chocolats ont ensuite été envoyés pour des tests à l'ESTEC, le Centre européen de recherche et de technologies spatiales de l'ESA, situé aux Pays-Bas. Des spécialistes se sont assurés que les boîtes ne présentaient pas d'angles tranchants ou autres aspérités qui pourraient présenter un danger de blessure, a expliqué l'EPFL.

Depuis Cap Canaveral

Puis elles ont été acheminées à l'Aerospace Logistics Technology Engineering Company (ALTEC), un autre centre de l'ESA situé en Italie. Il s'agissait alors de vérifier que le contenu du paquet correspondait bien à ce qui avait été annoncé, ainsi que de s'occuper des documents de douane. Ensuite seulement, le paquet a été transmis à la NASA, qui s'est chargée de l'acheminer sur l'ISS, le 8 avril, depuis le site de lancement de Cap Canaveral en Floride.

Une dizaine de jours après le lancement, les douceurs sont enfin arrivées entre les mains des six astronautes, très occupés à déballer les trois tonnes de nourriture, de matériel et d'expériences scientifiques que transportait le dernier cargo de ravitaillement. Cette opération de longue haleine a été menée dans le cadre de la coprésidence, par la Suisse, du Conseil de l'ESA.

sda-ats

 Toute l'actu en bref