Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sébastien Buemi (Renault e.dams) s'envole en tête du championnat de formule E. Le Suisse a remporté le e-Prix de Buenos Aires, fêtant son troisième succès en autant de courses cette saison.

Troisième sur la grille derrière Lucas di Grassi (ABT Schaeffler Audi) et Jean-Eric Vergne (Techeetah), le pilote vaudois n'a pas mis long avant de se hisser au commandement. Au 3e tour, il s'emparait de la 2e place en passant le Brésilien, puis il en faisait de même au 6e tour face au Français, qui menait depuis le départ.

Dès lors, Buemi a rapidement pu se construire un petit avantage qui lui permettait d'avoir une réserve de cinq secondes au moment du traditionnel changement de monoplace à mi-course. Celui-ci se faisait sans problème et le Suisse n'avait alors plus qu'à gérer son avance et la batterie de sa voiture.

"J'ai passé les premiers tours à observer comment la voiture se comportait avec cette chaleur qui pouvait poser des problèmes aux batteries et dès que j'ai vu que j'avais un avantage de vitesse, j'ai commencé à attaquer", a expliqué Buemi en conférence de presse.

"J'avais tout sous contrôle jusqu'au changement de véhicule mais sur la deuxième voiture, j'ai eu par contre quelques petits soucis, notamment avec les freins, qui rendaient la conduite plus difficile", a-t-il confié.

Au terme des 37 tours du circuit de 2,480 km tracé au centre de la capitale argentine, Buemi a devancé Jean-Eric Vergne et Lucas di Grassi. Nicolas Prost, sur l'autre Renault e.dams, s'est classé au 4e rang, tout comme lors des deux courses précédentes.

C'est déjà la 9e victoire de Buemi en formule E, la première à Buenos Aires. Le Vaudois semble idéalement parti pour défendre victorieusement le titre conquis la saison dernière. Il compte déjà 75 points, soit 29 de plus que di Grassi.

ATS