Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les négociations visant à convaincre le président sortant Yahya Jammeh (photo) de quitter le pourvoir ont en effet échoué (archives).

KEYSTONE/AP/JEROME DELAY

(sda-ats)

Plusieurs pays de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) s'apprêtaient à intervenir militairement en Gambie jeudi. Les négociations visant à convaincre le président sortant Yahya Jammeh de quitter le pourvoir ont en effet échoué.

La Cédéao a prévenu qu'elle chasserait Yahya Jammeh du pouvoir s'il continuait de refuser de céder sa place à Adama Barrow, vainqueur de l'élection présidentielle de décembre.

Le Sénégal a déployé des centaines de soldats à la frontière qu'il partage avec la Gambie et le Nigeria a placé des avions et des hélicoptères de combat en état d'alerte.

Jeudi matin, le calme semblait prévaloir à Banjul, malgré les survols d'hélicoptères et les patrouilles de la police dans les rues de la capitale gambienne.

Etat d'urgence

Mercredi, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, s'est rendu en Gambie pour y rencontrer Yahya Jammeh et tenter de trouver une issue pacifique à la crise institutionnelle que traverse l'enclave. Il s'est ensuite rendu à Dakar pour s'entretenir avec son homologue sénégalais, Macky Sall, et avec Adama Barrow.

Au pouvoir depuis le coup d'Etat de 1994, Yahya Jammeh refuse de le céder à Adama Barrow et a décrété mardi l'état d'urgence.

Son vice-président, Issatou Njie Saidy, a en revanche décidé de s'effacer, a appris Reuters jeudi de sources gouvernementales et auprès de sa famille. Le ministre de l'Education supérieure a également quitté ses fonctions, rejoignant la longue liste des ministres démissionnaires, a-t-on dit de mêmes sources.

Le vainqueur de la présidentielle devait prêter serment ce jeudi. La cérémonie prévue dans l'enceinte sportive nationale a été annulée mais elle se tiendra dans un lieu qui n'a pas été divulgué.

Deux diplomates affirment qu'elle pourrait se dérouler à l'ambassade gambienne au Sénégal.

ATS