Ondes sonores et impression 3D sont à la base du bras robotique développé par un chercheur de l'EPFZ. Sa particularité: il peut saisir des petits objets sans les toucher.

Cette technologie pourrait être intéressante pour manipuler de minuscules pièces d'horlogerie ou des puces électroniques, indique Marcel Schuck, cité mardi dans un communiqué de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

"Les roues dentées par exemple sont recouvertes d'un film lubrifiant qui peut facilement être endommagé, même par le toucher le plus délicat", ajoute le spécialiste, qui a développé sa machine dans le cadre de son projet "No-Touch Robotics".

Sa main robotique est une sorte de pince formée de deux demi-sphères imprimées en 3D à l'intérieur desquelles se trouvent des mini haut-parleurs diffusant des ultrasons. Le phénomène de la lévitation acoustique, qui permet de maintenir en l'air de petits objets grâce à la pression des ondes sonores est connu depuis plus de 80 ans, note l'EPFZ.

Les objets sont piégés à l'intérieur des deux demi-sphères par la superposition des ondes. Les points de pression peuvent être déplacés - et donc les objets aussi - par un logiciel qui contrôle les haut-parleurs. Un progrès considérable par rapport aux mains robotisées conventionnelles sur lesquelles il faut changer la pince en fonction de la forme de la pièce à saisir, par exemple.

L'engin est pour l'heure au stade de prototype. Il doit encore être développé, notamment pour ce qui est de bouger les objets sans qu'ils tombent à terre, conclut l'EPFZ.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.