Toute l'actu en bref

Le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy (à gauche) et le dirigeant socialiste Pedro Sanchez n'ont pas trouvé d'accord lors de leur rencontre de ce mardi.

KEYSTONE/EPA EFE/J.J. GUILEN

(sda-ats)

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a appelé mardi les socialistes à soutenir la formation d'un gouvernement conservateur minoritaire. Faute de quoi il n'y aura pas d'autre solution que de convoquer un troisième scrutin législatif en moins d'un an.

Mariano Rajoy, dont le Parti populaire (PP) est arrivé en tête des législatives de décembre et de juin, sans atteindre la majorité absolue, s'exprimait à l'issue d'un entretien avec le dirigeant du Parti socialiste (PSOE), Pedro Sanchez.

Pedro Sanchez a répété lors de cet entretien que son parti ne voterait pas la confiance à un gouvernement conservateur. "C'est aux partis de droite de parvenir à un accord entre eux, la gauche ne va pas soutenir la droite", a-t-il déclaré pendant une conférence de presse.

"Avec ce 'non', la situation demeure bloquée et cela nous conduit vers une troisième élection", lui a répondu le chef du gouvernement devant la presse.

Mariano Rajoy, qui a accepté la semaine dernière de tenter de former un nouveau cabinet, a estimé peu après qu'il ne serait pas en mesure de former un gouvernement stable sans le soutien du PSOE, arrivé deuxième du scrutin, non seulement lors du vote investiture mais aussi sur ses grandes orientations politiques.

sda-ats

 Toute l'actu en bref