Toute l'actu en bref

Liverpool jouera la finale de l'Europa League le 18 mai à Bâle contre le FC Séville, tenant du titre. Les Reds ont battu Villarreal 3-0 dans un Anfield Road en fusion.

Le "yellow submarine" a bel et bien coulé sur les bords de la Mersey. Un autogoal de Soriano (7e) et des réussites de Sturridge (63e) et Lallana (81e) ont permis à Liverpool de compenser la défaite 0-1 concédée jeudi dernier au Madrigal. Après avoir sorti Manchester United et Borussia Dortmund, les Anglais espèrent maintenant aller au bout et remporter le trophée pour la quatrième fois après 1973, 1976 et 2001.

Les Reds n'avaient besoin que de sept minutes pour gommer leur retard. Sous la pression de Sturridge après un centre de Firmino, Soriano catapultait le ballon dans ses filets. Anfield pouvait exulter d'autant plus que, peu auparavant, un frisson avait parcouru le stade sur un essai de Mario Gaspar bien sauvé par Mignolet (5e).

Liverpool, avec une configuration bien plus offensive que la semaine dernière, dominait clairement les débats, mettant une grosse pression sur la défense jaune. Mais les hommes de Jürgen Klopp n'arrivaient pas à se créer d'occasions nettes, par manque de précision dans la dernière passe ou en raison de mauvais choix. On sentait aussi que les Reds étaient susceptibles d'être mis en difficulté sur quelques contres, avec le dangereux Bakambu, qui écrasait trop son tir alors qu'il était bien placé (45e).

Liverpool trouvait enfin un deuxième but à la 63e, grâce à Sturridge, bien servi par Firmino, auteur ainsi d'un nouvel assist. Cette réussite récompensait les Reds, qui avaient multiplié les tirs vers Areola depuis la reprise. La tâche des visiteurs se compliquait encore après l'expulsion de Victor Ruiz (71e). Liverpool connaissait un brin de réussite quand l'arbitre ne sanctionnait pas une poussette de Moreno sur Suarez. Peu après, après un débordement de Firmino, Lallana signait le numéro trois qui calmait les nerfs de leurs supporters.

Liverpool a ainsi empêché l'Espagne de réussir un carton plein: en cas de qualification de Villarreal, les quatre clubs en finale des deux compétitions européennes auraient tous été issus de la Liga. Les Reds retrouvent une finale continentale pour la première fois depuis 2007 et leur défaite en Ligue des champions contre l'AC Milan à Athènes (1-2), deux ans après l'inoubliable triomphe d'Istanbul contre le même adversaire (3-3 ap, 3-2 tab).

Troisième finale de suite pour le FC Séville

Déjà détenteur du record de victoires dans cette épreuve (2006, 2007, 2014, 2015), le FC Séville est donc plus que jamais candidat à un troisième succès consécutif. Les protégés d'Unai Emery ont assuré leur place en finale en battant Shakhtar Donetsk 3-1, après le 2-2 qui avait sanctionné le match aller.

Les Espagnols ont rapidement marqué par Gameiro (9e), avant de contrôler le jeu. L'égalisation du Shakhtar est venue à la 44e par Eduardo, sur la première occasion des Ukrainiens. Mais dès la reprise, l'homme en forme qu'est Gameiro trouvait à nouveau le chemin des filets (47e), avec un sang froid admirable. La réussite de Mariano (58e) enlevait aux visiteurs leurs derniers espoirs.

sda-ats

 Toute l'actu en bref