Toute l'actu en bref

Le site de BASF à Ludwigshafen

KEYSTONE/EPA DPA/HARES SHAHID

(sda-ats)

Une personne était toujours recherchée mardi au lendemain de l'incendie qui a suivi une forte explosion sur le site du géant allemand de la chimie BASF à Ludwigshafen, dans le sud-ouest de l'Allemagne. L'accident a fait deux morts.

"L'incendie a été circonscrit lundi soir mais les causes de l'explosion n'ont toujours pas été déterminées", a indiqué un porte-parole de BASF. "Des quantités faibles mais constantes" d'éthylène liquéfié fuient toujours de l'un des tuyaux endommagés et entravent les travaux de nettoyage, a expliqué pour sa part à la presse le directeur du site de Ludwigshafen, Uwe Liebelt.

"D'ici mercredi soir, nous devrions pouvoir entamer les prochaines opérations de nettoyage", dont le pompage des gaz liquéfiés inflammables qui fuient toujours, a-t-il précisé. A cause de ces fuites, il est trop dangereux pour les plongeurs de partir à la recherche de la personne disparue dans le bassin du port, a expliqué le chef des pompiers de la ville.

Deux personnes ont été tuées lors de cette explosion qui s'est produite lundi en fin de matinée. Leur équipe avait été appelée pour éteindre un feu près d'un quai où des liquides inflammables et des gaz liquéfiés sont transférés des navires aux réservoirs, avant que ces deux personnes ne soient prises dans l'explosion.

La déflagration a détruit le véhicule des pompiers de BASF, provoqué un incendie et une colonne de fumée noire sur ce gigantesque site situé sur le Rhin entre les villes de Ludwigshafen et Mannheim.

Six personnes souffrent de brûlures graves et sont toujours aux soins intensifs. Dix-sept autres ont été légèrement blessées.

Début de l'enquête

L'enquête a déjà démarré dans la partie des lieux de l'accident qui a été sécurisée. "Nous ne savons pas comment le feu a commencé", a reconnu Uwe Liebelt, indiquant que des employés découpaient et soudaient un tuyau vide dans cette zone depuis plusieurs jours.

Le site industriel de Ludwigshafen, où BASF emploie quelque 36'000 personnes, est le plus grand et le plus ancien de ce groupe, dont les activités vont du secteur pétrochimique à la confection de plastiques, de produits agricoles et d'entretien.

sda-ats

 Toute l'actu en bref