Toute l'actu en bref

Roger Federer a évoqué sa décision de mettre un terme prématuré à sa saison lors d'un passage à New York, où il s'est rendu pour parler de la Coupe Laver, dont il est à l'origine.

Le Bâlois n'a pas caché que le Circuit ne lui manquait pas vraiment.

Federer, blessé au genou, avait annoncé juste avant les JO de Rio qu'il ne jouerait plus cette saison. Si cette décision a été très difficile à prendre, elle répondait à la logique même. "Tout le monde m'a dit: tu as besoin d'une pause, tout de suite !"

Federer aurait sans doute pu disputer encore quelques tournois cette saison, mais n'a jamais pris cette option au sérieux. Après six semaines complètes sans tennis, le Bâlois a recommencé à travailler sur le court, se concentrant essentiellement sur le renforcement musculaire, particulièrement au niveau de sa cuisse gauche.

Quand il se sentira physiquement prêt, il se lancera alors dans la préparation à proprement parler de la prochaine saison, qu'il a prévue de commencer à la Hopman Cup à Perth (AUS) début janvier.

Par chance, Roger Federer assure vivre très bien éloigné de l'agitation du Circuit. Jusqu'ici, la compétition ne lui manque pas. Il confie même apprécier le calme dont il jouit. Calme somme toute relatif. "J'ai quatre enfants... C'est une autre sorte de calme."

Le Bâlois a également raconté son été et ses JO durant lesquels il a énormément regardé les compétitions de volleyball. Il a aussi expliqué avoir été en contact avec Andy Murray juste après la médaille d'or de l'Ecossais, dont il ne fait pourtant pas le favori de l'US Open qui débute lundi. Pour l'homme aux dix-sept titres du Grand Chelem, la cible reste Novak Djokovic.

sda-ats

 Toute l'actu en bref