Fin de l'éruption du Fuego, la capitale du Guatemala épargnée


 Toute l'actu en bref

Le Fuego épargne Guatemala City.

KEYSTONE/EPA EFE/ESTEBAN BIBA

(sda-ats)

L'éruption du volcan Fuego, qui menaçait la ville de Guatemala, a pris fin samedi en fin d'après-midi, a annoncé la sécurité civile guatémaltèque. Trois rivières de lave restent toutefois sous surveillance.

"Conformément aux informations délivrées par l'institut de volcanologie, l'activité du volcan Fuego est revenue à la normale, et la phase de l'éruption a duré 13 heures", a précisé un porte-parole de la coordination nationale de lutte contre les catastrophes naturelles (CONRED).

C'est la deuxième fois cette année que le Fuego, d'une hauteur de 3763 mètres et situé à quelque 35 kilomètres au sud de la capitale guatémaltèque, entre en éruption.

Colonnes de cendres de 5000 mètres

Si les cendres du Fuego n'ont pas atteint Guatemala City, elles ont touché quatre communautés au pied du colosse. Ces colonnes de cendres ont été mesurées jusqu'à 5000 mètres au-dessus du niveau de la mer dans la matinée de samedi.

Selon le communiqué de l'institut de sismologie, trois fleuves de lave continuent de se déverser du volcan, de respectivement 1200, 1300 et 1600 m de longueur. La lave en fusion avait été projetée jusqu'à 300 m de hauteur.

Outre le Fuego, deux autres volcans sont actifs au Guatemala, le Santiaguito (ouest) et le Pacaya (sud), à 30 km de la capitale.

ATS

 Toute l'actu en bref