Fribourg stoppe Lausanne, Genève sans idées


 Toute l'actu en bref

Fribourg Gottéron a obtenu un succès aussi important qu'étriqué en dominant Lausanne 2-1. Genève s'est incliné de son côté 5-1 face aux Zurich Lions.

Il s'en est fallu de peu, mais Fribourg Gottéron a gagné. Et contre Lausanne en plus. Après quatre défaites en autant de duels, les hommes de Larry Huras avaient à coeur de montrer qu'ils croyaient encore à un miracle et à une particiaption aux play-off. Pour cela, il s'agissait de battre l'équipe en forme du moment, celle qui couchait sur neuf victoires de rang. Ce ne fut pas toujours beau, mais Fribourg a réussi l'essentiel. Un but de Cervenka en toute fin de punition vaudoise à la 8e et surtout un lancer précis de Rathgeb à la 43e alors que le LHC évoluait avec deux hommes de moins, voilà ce qui a permis aux Dragons de lever les bars au ciel à la fin de la partie.

Pour son premier match, Ryan Vesce a vu que sa nouvelle équipe avait le menatl fragile. En fin de partie, les Vaudois ont presque passé deux minbutes à assiéger le but de Benjamin Conz, sans succès. Les absences conjuguées de Froidevaux et Walsky ont rappelé aux Lions qu'ils ne peuvent pas forcément s'en sortir à chaque fois s'ils n'ont pas leur contingent au complet. Cette victoire permet à Gottéron de céder le fauteuil de dernier à Ambri-Piotta. En ces temps difficiles, cela veut dire quelque chose.

Match sans pour Genève

Il y a de ces matches où l'on sait dès le départ que les locaux ne vont pas laisser échapper la victoire. C'est souvent à Lugano que ce phénomène se produit, comme un syndrome du passage du Gothard. Là, Genève l'a vécu au Hallenstadion. Un premier but tombé à la 2e minute a annoncé la couleur. Puis Robert Mayer a eu une crampe au cerveau. Alors qu'il était sur la gauche de sa cage, le portier aux racines tchèques a offert le 2-0 à Thoresen qui l'a inscrit avec un sourire étincelant. La réduction du score signée Loeffel à la 24e n'a pas franchement été suivie d'une période de domination servettienne et Künzle puis Roman Wick ont enfoncé les Genevois. Chris McSorley a abrégé le calvaire de Mayer en le remplaçant par Bays.

Les Aigles n'ont pas seulement manqué une occasion de faire des points, ils ont en plus vu Kloten revenir à cinq longueurs. Car les Aviateurs sont allés s'imposer à Lugano 3-2. Et voilà la bande de Denis Hollenstein dans une situation plus favorable, surtout que les Zurichois possèdent un match en moins que les Genevois. Le Canadien Greg Ireland, nouveau coach tessinois, a connu sa première défaite.

Berne n'a pas fait de détails contre Ambri-Piotta. Le champion a croqué les Léventins 8-1. Ambri a résisté l'espace du premier tiers avant de décrocher dans la période médiane. Dans le dernier match de la soirée, Bienne a battu Langnau 2-1 tab sans que cela bouleverse le classement.

ATS

 Toute l'actu en bref