Grisons: le campagnol des neiges s'adapte et rétrécit


 Toute l'actu en bref

Lorsque l'hiver arrive tôt, les campagnols des neiges de petite taille sont avantagés.

Timothée Bonnet UZH

(sda-ats)

Des chercheurs zurichois ont observé près de Coire un exemple rare de sélection naturelle. Après plusieurs hivers consécutifs marqués par des chutes de neige précoces, les campagnols des neiges ont vu leur taille se réduire.

Explication: les jeunes de l'année sont ainsi plus rapidement adultes lorsque le mauvais temps arrive, a indiqué l'Université de Zurich jeudi dans un communiqué.

L'équipe d'Erik Postma, de l'Institut de biologie de l'évolution et des sciences de l'environnement, suit depuis 2006 une population sauvage de campagnol des neiges (Chionomys nivalis) dans son habitat de Churwalden, à 2000 mètres d'altitude.

"Contrairement à nos attentes, ces rongeurs ne sont pas devenus plus grands, mais l'adaptation les a rendus plus petits et plus légers", explique le chercheur, cité dans le communiqué. Les campagnols que leur bagage génétique rendait plus légers étaient les plus en forme et les mieux à même d'affronter les premières neiges précoces, ayant atteint leur taille définitive.

De tels cas d'"évolution en action" n'ont été que rarement observés dans la nature. Et celui-ci aurait probablement échappé aux scientifiques s'ils n'avaient pas effectué des analyses génétiques et constaté un taux plus élevé de modifications des gènes déterminant la taille corporelle.

Selon ces scientifiques, qui ont ainsi reconstruit l'arbre généalogique de cette population de campagnols sur dix ans, cette adaptation est liée aux changements climatiques. Ils suggèrent d'effectuer de telles analyses génétiques sur d'autres espèces afin de mettre en évidence des phénomènes similaires, dont l'ampleur est sous-estimée, selon eux. Ces travaux sont publiés dans la revue "PLOS Biology".

ATS

 Toute l'actu en bref