Toute l'actu en bref

Lewis Hamilton (Mercedes) continue sur sa lancée. Vainqueur du GP d'Allemagne à Hockenheim, le triple champion du monde anglais a gagné six des sept dernières courses.

Avec ce 49e succès en formule 1, Hamilton ne compte plus que deux victoires de moins qu'Alain Prost, 2e au palmarès du nombre de Grand Prix gagnés. Tout semble indiquer qu'il devrait pouvoir dépasser le Français d'ici la fin de la saison.

Le Britannique s'est imposé devant Daniel Ricciardo, qui a ainsi fêté le 100e Grand Prix de sa carrière, et Max Verstappen, tous deux sur Red Bull-TAG Heuer. Auteur de la pole position, Nico Rosberg (Mercedes) a dû se contenter de la 4e place après un départ manqué. Au championnat du monde, Hamilton compte désormais 19 points d'avance sur son coéquipier allemand.

Hamilton a fait le gros du travail au départ: il s'élançait bien mieux que Rosberg et bondissait en tête devant Verstappen et Ricciardo, qui profitaient aussi de l'envol hésitant de poleman.

L'Allemand est ensuite brièvement revenu à la 2e place, mais il a écopé d'une sévère pénalité de 5'' (incident avec Verstappen) qui l'a fait rétrograder derrière Ricciardo et Verstappen. Il n'est ensuite pas parvenu à reprendre son bien.

Tous les leaders ont suivi une stratégie à trois arrêts, mais leurs choix de gommes n'ont pas été similaires. Les pilotes Mercedes ont utilisé deux trains de super tendres et deux de tendres, alors que les Red Bull ont passé une fois les tendres et trois fois les super tendres.

Les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen ont terminé 5e et 6e, sans pouvoir se battre avec ceux qui étaient devant eux.

Comme depuis le début de la saison, les Sauber-Ferrari n'ont toujours pas réussi à ouvrir leur compteur au championnat du monde. Marcus Ericsson a fini 18e et Felipe Nasr a abandonné au 61e des 67 tours.

sda-ats

 Toute l'actu en bref