Toute l'actu en bref

Une dizaine d'échoppes d'un des souks historiques de Damas, une des villes les plus anciennes du Moyen-Orient, ont été réduites en cendres par un incendie samedi. Le sinistre est dû à un court-circuit, selon le chef de la défense civile à Damas, Jihad Mousa.

Le feu a touché le marché d'Asrouniyé qui borde le célèbre souk Hamidiyé dans la Vieille ville de la capitale syrienne, inscrite au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco. Une importante colonne de fumée noire s'élevait de la Vieille ville avant que l'incendie ne soit circonscrit. Des dizaines de boutiques et d'entrepôts ont été endommagés à des degrés divers dans le marché.

"Le feu s'est déclaré dans la nuit de vendredi à samedi dans un magasin avant de s'étendre", a affirmé un responsable de la défense civile sur place. "Notre gagne-pain est parti en fumée. Ce magasin nourrissait dix personnes qui travaillaient avec moi", s'est lamenté un commerçant en prenant sa tête dans ses mains.

Le propriétaire de l'échoppe d'où est parti le feu a été transporté à l'hôpital car il souffre de sévères brûlures à la tête et aux mains après avoir essayé de sauver sa marchandise.

Les pompiers tentaient de circonscrire les flammes dans les allées du souk et sur les toits. Les commerçants ont enlevé les débris de leur magasin pour les mettre dans les allées du souk. Un cordon de sécurité a été installé autour du fameux souk Hamidiyé afin de permettre aux pompiers d'agir.

A signaler que la Vieille ville de Damas a été épargnée par les destructions liées à la guerre qui fait rage en Syrie depuis 2011.

sda-ats

 Toute l'actu en bref