L'électorat valaisan renouvelle l'exécutif cantonal dimanche


 Toute l'actu en bref

L'électorat valaisan élit dimanche son exécutif cantonal. Ce deuxième tour de scrutin dira si le peuple confirme son vote du premier tour et exclut du gouvernement le conseiller d'Etat sortant Oskar Freysinger (UDC).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

L'électorat valaisan renouvelle dimanche son exécutif cantonal. Avec une seule question qui focalise toute l'attention: le conseiller d'Etat sortant Oskar Freysinger (UDC) sera-t-il réélu?

Une des surprises du premier tour il y a deux semaines avait été la sixième place obtenue par l'élu UDC, alors que le Conseil d'Etat valaisan est composé de cinq membres. La question de sa réélection est devenue le principal sujet de conversation de la campagne.

Sept candidats sont en lice au deuxième tour. Avec un poids électoral d'environ 40%, le PDC avait placé ses trois candidats en tête au premier tour: Christophe Darbellay, devant Jacques Melly, conseiller d'Etat sortant, et Roberto Schmidt, conseiller national.

Les trois autres partis en lice, PLR, UDC et PS, pèsent chacun pour environ 20% de l'électorat. Au premier tour, les votants avaient accordé leur confiance aux deux candidats du PS: Esther Waeber-Kalbermatten, conseillère d'Etat sortante, et Stéphane Rossini. Ils avaient terminé juste derrière le trio PDC, mais avec un retard de plus de 15'000 voix.

Très controversé, l'élu UDC Oskar Freysinger n'avait pu faire mieux que la sixième place. Il y a quatre ans, il avait réalisé le meilleur score, devançant les candidats PDC à la surprise générale également.

Quant au PLR, éjecté du gouvernement cantonal il y a quatre ans, il espère y retrouver un fauteuil à la faveur du désaveu infligé au sortant UDC. Son candidat Frédéric Favre espère combler la dizaine de milliers de voix de retard sur la cinquième place en se présentant comme une alternative à l'UDC.

Au terme d'une campagne acharnée, l'incertitude est à son comble à quelques heures du dénouement. Aucun spécialiste de la politique cantonale ne s'aventure au moindre pronostic. Les premiers résultats tombent à partir de la mi-journée.

ATS

 Toute l'actu en bref