Toute l'actu en bref

L'aide humanitaire est distribuée à Manta, alors que la Suisse priorise l'accès à l'eau lors de son engagement sur place (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/CHRISTIAN ESCOBAR MORA

(sda-ats)

Suite au séisme du 16 avril en Equateur, l’Aide humanitaire suisse s’engage pour assurer l’approvisionnement en eau potable des habitants de Chamanga, Muisne et Pedernales, proches de l’épicentre. Elle envisage de débloquer un montant total de 1,6 million de francs.

Deux experts en eau et assainissement du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) ont été déployés dans les zones sinistrées, sur la côte. Ils ont mis en place la distribution de 5’000 bidons d’eau potable de 20 litres, 100'000 tablettes de chlore et 5’000 kits hygiéniques, a indiqué vendredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), interrogé par l'ats.

Ces experts assistent aussi les autorités dans les mesures concernant l'eau et son assainissement. A Pedernales, ils ont ainsi fourni et installé deux doseurs de chlore pour la station de traitement d’eau existante. Cette mesure a permis l’approvisionnement en eau potable des 27'000 habitants de la localité.

Appui prévu à la reconstruction

Un autre spécialiste en logistique assure depuis la capitale, Quito, l’achat des biens et d’équipements nécessaires pour les opérations du CSA. Un second soutient l’ONU pour la réception et la distribution de l’assistance humanitaire venue des quatre coins du monde.

Par ailleurs, une spécialiste de la coordination humanitaire a été mise à disposition de l'ONU à Portoviejo, à environ 30 km de la côte.

La Suisse se tient prête à fournir d’autres experts, précise le DFAE. Une experte du CSA sera notamment envoyée sur place pour donner un appui technique à la reconstruction.

Le tremblement de terre a frappé le 16 avril la côte pacifique de l'Equateur, notamment des zones touristiques. D'une magnitude de 7,8, il a coûté la vie à 655 personnes, a fait 17'000 blessés et plus de 29'000 sans-abri.

sda-ats

 Toute l'actu en bref