L'armée américaine va déployer des drones armés en Corée du Sud


 Toute l'actu en bref

Une compagnie de drones américains sera déployée d'ici le début de l'année prochaine en Corée du Sud (archives).

KEYSTONE/EPA FILE / US AIR FORCE FILE/LT. COL. LESLIE PRATT

(sda-ats)

L'armée américaine va déployer des drones armés Gray Eagle MQ-1C en Corée du sud, a annoncé lundi le Pentagone. Parallèlement l'inquiétude croit sur le programme de missiles nucléaires de la Corée du Nord.

Le Pentagone a précisé que le déploiement d'une compagnie de ce genre de drones s'inscrivait dans un plan de renforcement général, partout dans le monde, des capacités de drones de l'US Army, l'armée de terre américaine. "Ce n'est pas unique à la Corée", a indiqué le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

A terme, "toutes les divisions d'infanterie" de l'armée de terre devront être équipées d'au moins une compagnie de drones Gray Eagle, selon le Pentagone.

En théorie, une compagnie dispose d'environ 12 drones. Mais celle basée en Corée du Sud ne comptera que "2 ou 3" appareils, a affirmé Gary Ross, un autre porte-parole du Pentagone. Elle sera déployée "au début de l'année prochaine", selon Jeff Davis.

Les drones Gray Eagle MQ-1C sont une variante du célèbre drone américain Predator. Ils sont pourvus de nombreux capteurs et peuvent emporter jusqu'à 4 missiles Hellfire pour frapper des objectifs au sol. Une compagnie de Gray Eagle emploie environ 128 hommes.

Essais nucléaires

Le régime de Pyongyang inquiète de plus en plus les stratèges américains.

En 2016, la Corée du Nord a procédé à deux essais nucléaires et une série de tirs de missiles, démontrant qu'elle progressait dans son objectif de se doter de missiles nucléaires.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné la semaine dernière à l'unanimité de ses 15 membres, y compris la Chine, les derniers tirs de missiles. Les forces américaines en Corée du Sud comptent environ 28'000 soldats.

ATS

 Toute l'actu en bref