Toute l'actu en bref

La ville de Moutier, enjeu du scrutin du 18 juin entre les cantons de Berne et du Jura (Photo symbolique).

KEYSTONE/STEFAN MEYER

(sda-ats)

L'Assemblée interjurassienne (AIJ) salue le vote prévu sur l'appartenance cantonale de la ville de Moutier, mais elle ne se montre pas totalement rassurée. Les réactions après les résultats l'inquiètent, ce qu'elle a fait savoir jeudi dans une Déclaration.

Réunie jeudi à Péry-La Heutte (BE), son assemblée paritaire, qui réunit des élus des deux cantons, a approuvé un texte relatif à l'immédiat après-scrutin. Elle y réitère son appel à l'esprit de tolérance et de respect que promeut sa charte interjurassienne.

Sachant que le vote du 18 juin est très attendu et que les résultats risquent d'être serrés, l'AIJ invite les autorités à réfléchir, dans ce contexte délicat, aux possibilités d'apaiser le climat de tension que pourraient faire naître la campagne et l'annonce du résultat. Elle les invite également à poursuivre le dialogue.

L'AIJ enjoint encore les autorités des deux cantons à réfléchir, conjointement et posément, aux conséquences du scrutin. Cela tout en continuant activement le processus jusqu'à sa fin, écrit-elle jeudi dans un communiqué.

Si les réactions des parties aux résultats inquiètent l'AIJ, celle-ci se dit rassurée quant à la tenue équitable du scrutin. Elle salue en ce sens l'intérêt porté à ce vote par les autorités des deux cantons et de la Confédération, notamment par leur décision de déléguer des observateurs fédéraux le 18 juin.

Comme ce scrutin sur Moutier devrait être le dernier épisode de la Question jurassienne, l'AIJ prépare sa dissolution. Elle publiera en 2017 un rapport de bilan final, sous la forme d'un livre qui retracera les 23 ans de son activité afin d'en permettre l'accès au public intéressé.

sda-ats

 Toute l'actu en bref