L'EPFZ invente la céramique par pression à froid


 Toute l'actu en bref

Un peu d'eau, de la nanopoudre de carbonate de calcium et une forte pression suffisent pour produire de la céramique high tech.

ETH Zürich / Peter Rüegg

(sda-ats)

Argile, porcelaine ou faïence, pour faire de la céramique, il fallait jusqu'ici des températures avoisinant les 1000 degrés. Des chercheurs de l'EPFZ viennent d'inventer une technique arrivant un même résultat par pression.

La méthode s'inspire de la géologie, indique Florian Bouville, , cité dans un communiqué de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Les roches sédimentaires sont formées grâce à la pression engendrée pendant des millions d'années par les couches supérieures. C'est ainsi par exemple que le carbonate de calcium devient calcaire.

Les chercheurs ont accéléré le processus: en une heure, ils parviennent à produire des morceaux de céramique de la taille d'une pièce d'un franc en plaçant sous une presse hydraulique un mélange d'eau et de nanoparticules de carbonate de calcium. Une technique appelée frittage à froid qui ne nécessite aucune chaleur.

Le matériau ainsi obtenu est dix fois plus résistant que le béton et tout aussi indéformable, selon ces travaux publiés dans "Nature Communications". La méthode pourrait être utilisée pour produire du carrelage de petite taille, par exemple.

Pour de plus grosses pièces, des pressions supérieures sont nécessaires et il s'agit de faire évoluer le procédé, concluent les scientifiques. Son gros avantage est qu'il consomme beaucoup moins d'énergie et produit moins de CO2 que la méthode traditionnelle de cuisson au four.

ATS

 Toute l'actu en bref