Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les conseillers d'Etat genevois Serge Dal Busco et Antonio Hodgers ainsi que Gilles Garazi (au centre), des Services industriels de Genève, ont présenté mardi la convention visant à généraliser la pose de panneaux solaires photovoltaïques sur les bâtiments de l'Etat.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Par le biais des Services industriels de Genève, l'Etat de Genève va produire de l'électricité sur ses bâtiments. Environ 50'000 m2 de toitures sont susceptibles d'être équipés de panneaux solaires photovoltaïques.

L'office des bâtiments a conclu une convention avec les SIG, qui financeront et exploiteront les installations, tandis que l'Etat mettra à disposition les toitures. "Il s'agit d'un partenariat exemplaire pour la généralisation de l'énergie solaire photovoltaïque", a déclaré mardi devant les médias le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, chargé du Département des finances.

La présentation de ce partenariat a eu lieu à l'école de commerce Raymond Uldry, à Chêne-Bougeries, dont la toiture accueillera 1572 m2 de panneaux. L'installation couvrira 36% des besoins en électricité du bâtiment, qui ouvrira ses portes à la prochaine rentrée scolaire. En cas de rénovations de bâtiments, des panneaux solaires seront systématiquement installés sur les toitures plates.

L'Etat ambitionne d'atteindre d'ici 2020 une autoproduction photovoltaïque représentant 10% de la consommation totale de son parc immobilier, contre 3,9% actuellement. Les SIG vont investir 10 millions de francs pour installer les panneaux, produire l'électricité et la vendre. La régie publique se remboursera directement. L'Etat sera propriétaire des installations après 25 ans.

Electricité rachetée

Le canton et les SIG entendent développer les énergies renouvelables à Genève. Le premier veut réduire la consommation énergétique individuelle de 15% d'ici 2020, par rapport à l'an 2000. "Nous sommes en passe d'atteindre cet objectif", a relevé le conseiller d'Etat Antonio Hodgers, en charge de l'Energie, rappelant le programme d'assainissement énergétique du parc immobilier.

Pour leur part, les SIG s'engagent à racheter toute l'électricité d'origine solaire excédentaire produite par les particuliers pour la revendre aux consommateurs. Outre ce soutien aux autoproducteurs, les SIG développent leurs propres centrales solaires. Leur objectif est d'atteindre une production cantonale d'énergie photovoltaïque de 100 gigawatts-heure d'ici 2025, contre 40 GWh actuellement.

ATS