Toute l'actu en bref

L'industrie suisse a poursuivi sa remontée en mars. L'indice des directeurs d'achat (PMI) s'est fixé à 53,2 points (+1,6 point par rapport à février). Tous les sous-indices ont progressé, s'établissant pour la plupart au-dessus du seuil de croissance de 50 points.

L'indice PMI atteint ainsi son plus haut niveau depuis octobre 2014, s'inscrivant "nettement" au-dessus du seuil de croissance, indique l'enquête mensuelle de Credit Suisse et de l'association pour l'achat procure.ch publiée vendredi. Il a gagné 5,1 points par rapport au même mois de l'année précédente.

Hormis sur le front de l'emploi où les suppressions de postes se poursuivent (+0,6 point à 46,1 points, en-dessous du seuil de croissance), le tableau est "globalement réjouissant", relèvent les économistes. Tout risque de rechute est cependant loin d'être exclu, au regard de la surévaluation persistante du franc face à l'euro et à son appréciation depuis janvier 2015, avertissent-ils.

Stocks de matières premières reconstitués

Dans le détail, la production (+1,1 point à 58 points) et les carnets de commandes (+1,6 à 54,9 points) ont augmenté à un rythme supérieur à la moyenne. "Cette évolution laisse présager une augmentation de la production dans les mois à venir", prédisent les auteurs de l'étude.

Les délais de livraison sont devenus plus longs (+1,1 point à 52,6 points), corollaire d'un taux d'exploitation des capacités en hausse. Les stocks de matières premières ont été reconstitués pour la première fois depuis août 2014, gagnant 6,1 points pour passer au-dessus du seuil de croissance (51,6 points).

Les entreprises semblent reconstituer intentionnellement leurs stocks de matières premières pour pouvoir répondre à un futur rebond de la demande. L'accroissement des quantités d'achat (+4,4 points à 52,1 points) et la réduction des stocks de produits finis (+1,8 à 46,8 points) le laissent en tout cas penser.

sda-ats

 Toute l'actu en bref