Toute l'actu en bref

Les perspectives sur le marché du travail sont redevenues positives en juin dans l'industrie suisse (image symbolique).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'industrie suisse a légèrement ralenti en juin, après la valeur "très élevée" de mai. L'indice des directeurs d'achat (PMI) s'est monté à 51,6 points, reculant de 4,3 points (+1,4 en glissement annuel) mais restant dans la zone positive pour le septième mois de fil.

Plus de deux tiers des réponses à l'enquête ont été reçues avant le résultat du référendum britannique qui a conduit au Brexit. Mais aucune différence systématique entre les réponses parvenues avant et après la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne (UE) n'a été constatée, précise vendredi l'enquête mensuelle de Credit Suisse et de l'association pour l'achat procure.ch.

Pour ses auteurs, cette situation n'est pas étonnante. Ils relèvent que les exportations suisses destinées au Royaume-Uni ne représentent que 6% du total des exportations, dont une moitié de produits pharmaceutiques, peu sensibles à l'évolution de la conjoncture et des taux de change.

"A moyen terme, un éventuel ralentissement économique en Europe ou un affermissement sensible du franc pourrait en revanche se répercuter sur la Suisse", avertissent-ils.

Progression de l'emploi

Dans le détail, le sous-indice "emploi" a progressé de 1,8 point, et retrouve, avec 51,8 points, la zone de croissance (au-dessus de 50 points). Les effectifs ont ainsi augmenté pour la première fois depuis novembre 2014, se réjouissent les auteurs de l'étude.

Si la production est toujours en augmentation, le sous-indice correspondant a par contre cédé 3,4 points pour s'établir à 53,8 points. Après un "boom" en mai, les achats des entreprises ont augmenté à un rythme "sensiblement" réduit, à 51,7 points (-6,1).

Les carnets de commandes se sont également nettement raccourcis comparé au mois précédent, avec un repli de 9,1 points, à 51,1 points. Les délais de livraison ne se sont eux que peu allongés en juin, se maintenant tout juste dans la zone expansionniste avec 51 points (-2,4).

Après avoir augmenté pour la première fois depuis octobre 2014, les prix d'achat ont à nouveau diminué en juin, de 5,1 points, se fixant à 46,8 points. Les stocks de matières premières (47,4 points, -7) et de produits finis (48,2 points, +4,8) ont connu des trajectoires inverses. Les stocks de produits finis se situent sous le seuil de croissance depuis septembre 2014.

sda-ats

 Toute l'actu en bref