Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Etienne Tshisekedi (C) n'avait jamais reconnu la victoire de son concurrent Joseph Kabila et s'était proclamé "président élu" de la RDC après l'annonce des résultats officiels (archives).

KEYSTONE/AP/JOHN BOMPENGO

(sda-ats)

Étienne Tshisekedi est mort mercredi à Bruxelles à l'âge de 84 ans, a-t-on appris à Kinshasa auprès de son parti, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Il était le dirigeant historique de l'opposition en République démocratique du Congo (RDC).

"Le président Tshisekedi est décédé aujourd'hui à 17h42 à Bruxelles", a déclaré Bruno Tshibala, secrétaire-général adjoint de l'UDPS. Selon un proche du vieil opposant, Tshisekedi est mort à l'hôpital Sainte-Élisabeth de Bruxelles, dans des circonstances qui n'ont pas été révélées.

Le décès de "Tshitshi", comme le surnommaient affectueusement ses partisans, est survenu huit jours après son départ de RDC, en pleines négociations politiques sur un partage du pouvoir entre l'opposition et la majorité soutenant le président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001.

"Il n'est pas mourant, mais il doit partir pour un contrôle (médical) à Bruxelles", avait alors déclaré un proche de la famille Tshisekedi. Mais un haut cadre de l'UDPS avait indiqué que la santé du "Vieux", comme l'appelaient certains dirigeants du parti, s'était brusquement dégradée.

Concurrent malheureux de M. Kabila à la présidentielle de novembre 2011, marquée par des irrégularités massives, M. Tshisekedi n'avait jamais reconnu la victoire de M. Kabila. Il s'était proclamé "président élu" de la RDC après l'annonce des résultats officiels.

ATS