Toute l'actu en bref

Pour Kevin Grangier, secrétaire général de l'UDC Vaud, le message des délégués est clair: ils ne veulent plus des libéraux-conservateurs au sein de la section vaudoise de l'UDC (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La section vaudoise de l'UDC a décidé jeudi soir d'exclure de ses rangs les dissidents qui ont formé le groupe libéral-conservateur. Parmi eux, Valentin Christe, le nouveau président du Conseil communal lausannois.

Mardi, le jeune homme a été nommé premier citoyen de Lausanne au nez et à la barbe du candidat UDC Philippe Ducommun. Le retour de manivelle ne s'est pas fait attendre.

Réunis jeudi soir en Congrès à Romanel (VD), les délégués du parti ont décidé à une écrasante majorité de lui fermer leur porte. Même sentence pour quatre autres membres du parti libéral-conservateur (PLC), une formation composée de fidèles de Claude-Alain Voiblet.

"Le Congrès a dit qu'il ne veut pas de ces gens et le message est clair", a expliqué Kevin Grangier, secrétaire général de l'UDC Vaud sur les ondes de la rts. "C'est vraiment quelque chose qui est venu de la base. Des gens se sont levés et ont dit: on ne veut plus de cette situation".

sda-ats

 Toute l'actu en bref