Toute l'actu en bref

La Bourse de Tokyo a subi le contrecoup du statu quo décidé par la Fed (archives).

KEYSTONE/AP/SHIZUO KAMBAYASHI

(sda-ats)

La Bourse de Tokyo, fermée jeudi pour cause de jour férié, a fini la semaine dans le rouge. La place japonaise a été minée par le renforcement du yen face à un dollar affaibli par le statu quo de la Réserve fédérale américaine (Fed).

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,32% (-53,60 points) à 16'754,02 points. Il avait bondi de 1,91% mercredi, soutenu par un repli temporaire du yen après l'adoption par la Banque du Japon (BoJ) d'une nouvelle stratégie pour revigorer l'inflation.

Sur l'ensemble de la semaine, écourtée à trois séances, l'indice a pris 1,42%. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part reculé ce vendredi de 0,23% (-3,11 points) à 1349,56 points.

Sur le volet des changes, le dollar se situait autour de 100,90 yens, en net retrait par rapport à son cours de mercredi à la fermeture de la place tokyoïte (102,57 yens). Idem pour l'euro qui valait 112,99 yens, contre 114,20 yens.

Outre l'impact de la décision de la Fed, la devise nippone s'est appréciée du fait des doutes des cambistes quant à l'efficacité des nouvelles mesures de la BoJ, un regain qui pénalise les groupes exportateurs japonais.

sda-ats

 Toute l'actu en bref