Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a notamment été pénalisée par les chiffres décevants de l'emploi aux Etats-Unis (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la semaine dans le rouge. Vendredi à la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) reculait de 0,22% par rapport à la veille, à 7735,60 points.

La séance a été marquée par des chiffres décevants de l'emploi aux Etats-Unis. L'indice vedette SMI s'est néanmoins repris en fin de séance et a limité les pertes. Outre-Atlantique, Wall Street évoluait également en léger repli.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice vedette a cédé 2,8%. Le SLI s'est quant à lui déprécié vendredi de 0,23% à 1192,28 points et le SPI a cédé 0,10% à 8368,97 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 13 ont fini en hausse, une stable et 16 en baisse.

Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont nettement ralenti en avril dans le sillage de l'affaiblissement de la croissance intervenu au 1er trimestre, mais le taux de chômage est resté stable. L'économie a créé 160'000 emplois le mois dernier, contre 208'000 en mars. Ce chiffre est bien en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur 207'000 nouvelles embauches.

Les statistiques de l'emploi américain sont passées à la loupe par les intervenants, ces données étant essentielles pour un nouveau resserrement des taux directeurs par la Réserve fédérale américaine (Fed).

Valeurs cycliques en difficulté

Kühne+Nagel (-3,2%) est resté la lanterne rouge tout au long de la séance, mais le logisticien a été traité hors dividende de 5 francs. Les valeurs cycliques LafargeHolcim (-1,7%), Clariant (-1,1%) et Richemont (-1,1%) ont également affiché les plus mauvaises performances.

Le groupe genevois du luxe a souffert de commentaires d'analystes négatifs. Les récents chiffres publiés par des concurrents ont montré que la demande mondiale en produits de luxe a faibli à court terme.

Les bancaires ont également fait grise mine, avec Julius Baer (-1,6%) et Credit Suisse (-1,3%), tandis qu'UBS (+0,5%) est repassé dans le vert. Le groupe dirigé par Tidjane Thiam doit publier ses résultats trimestriels mardi et les analystes tablent sur une perte de 474 millions de francs.

Les poids lourds pharmaceutiques ont apporté leur contribution à la tendance baissière, avec Roche (-1,1%) et Novartis (-0,8%). Nestlé (+0,7%) a consolidé ses gains en fin de séance.

sda-ats

 Toute l'actu en bref