La Bourse suisse débute 2017 dans le vert


 Toute l'actu en bref

Les valeurs bancaires ont été particulièrement à la fête mardi à la Bourse suisse (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a bouclé sa première séance de l'année sur les chapeaux de roue. Les valeurs financières, qui n'avaient pas eu la cote récemment, ont connu un regain de popularité et font partie des plus gros gagnants de la journée.

Le SMI a fini en hausse de 1,17% à 8316,18 points, avec un plus haut à 8336. Le SLI a gagné 1,39% à 1315,70 points et le SPI 1,06% à 9061,16 points. Sur les trente valeurs vedettes, 21 ont progressé et neuf reculé.

Les données américaines du jour ont notamment fourni un regain d'élan sur la fin de l'après-midi. Aux Etats-Unis, l'activité dans le secteur manufacturier (indice ISM) en décembre a gagné 1,5 point en un mois à 54,7%, bien au-dessus du seuil de 50% qui délimite la frontière entre contraction et progression de l'activité. Les analystes s'attendaient à une hausse de seulement 0,4 point.

Pour leur part, les dépenses de construction ont augmenté plus que prévu en novembre. En rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, elles ont progressé de 0,9% par rapport à octobre alors que les analystes tablaient sur une hausse de seulement 0,5%.

Par ailleurs, les congressistes se réunissent dès ce mardi soir et on s'attend à des débats très houleux avec la volonté de plusieurs députés républicains de détricoter des réformes de l'administration Obama, dans le secteur de la santé notamment. A cet égard, il sera intéressant de voir si l'administration républicaine pourra concrétiser les espoirs suscités par l'élection de Donald Trump.

Les bancaires en verve

En Suisse, les valeurs bancaires ont fortement progressé: Credit Suisse a gagné 6,4%, UBS 4,7% et Julius Baer 5,4%. Les bancaires ont aussi été recherchées sur les autres places européennes, grâce notamment à de bonnes données conjoncturelles italiennes publiées lundi.

Aux assurances, Swiss Life (+2,9%), Bâloise (+1,4%) Zurich (+2,0%) et Swiss Re (+1,1%) font aussi partie des gros gagnants du jour. Baader Helvea prévoit un ralentissement de la pression sur les prix dans la réassurance cette année et les perspectives sont actuellement meilleures pour les assureurs. Parmi les autres titres en vogue, on relève Syngenta (+1,4%), Galenica (+1,0%) et dans une moindre mesure Lonza (+0,3%).

SGS (+1,1%) a achevé son programme de rachat d'actions et détruira l'équivalent de 360,6 millions de francs de titres. Le groupe genevois a aussi annoncé une acquisition au Maroc, d'une petite société dont le chiffre d'affaires annuel est de 0,7 million de francs environ.

Les poids lourds pharma Roche (+1,5%) et Novartis (+1,3%) ont soutenu l'indice. Nestlé (-0,5%) a en revanche perdu du terrain: Ulf Schneider a pris la place de Paul Bulcke comme directeur général (CEO) du groupe au changement d'année.

Le luxe a perdu son élan

Parmi les autres perdants, les valeurs du luxe Richemont (-0,3%) et Swatch (-0,5%) ont perdu leur élan par rapport à la progression du début de séance dans le sillage de données chinoises positives. Swisscom (-0,8%), Aryzta (-1,0%), Givaudan (-0,4%) et LafargeHolcim (-0,4%) sont les autres perdants. Schindler et Sika ont cédé respectivement 0,2% et 0,1%.

Sur le marché élargi, Oerlikon (+6,0%) a finalisé vendredi soir dernier l'acquisition de l'allemand citim. Samedi, Barry Callebaut (-1,0%) a finalisé l'acquisition d'une fabrique de chocolat de Mondelez en Belgique.

ATS

 Toute l'actu en bref