Toute l'actu en bref

Le SMI a terminé sur un gain de 0,52% à 8167,61 points, avec un plus haut du jour à 8187,71 points (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini sur une note nettement positive mercredi. Elle a été soutenue par des données d'outre-mer positives, par une bonne ambiance en Europe et par la hausse des prix du pétrole.

Les marchés sont aussi soulagés par l'accord intervenu dans la nuit sur une nouvelle aide financière à la Grèce en échange d'un nouveau paquet de réformes. De plus, la perspective d'un nouveau relèvement des taux directeurs aux États-Unis est "une bonne chose", selon un expert de Mirabaud Securities.

Le SMI a terminé sur un gain de 0,52% à 8167,61 points, avec un plus haut du jour à 8187,71 points peu avant la clôture et un plus bas du jour à 8140,90 points dix minutes après l'ouverture. Le SLI a gagné 0,44% à 1242,19 points et le SPI 0,46% à 8832,82 points. Sur les trente blue chips, quatorze ont progressé et seize reculé.

Galenica au sommet

Dans le détail, le secteur financier a tenu la vedette. UBS a gagné 2,1%, Credit Suisse 1,9% et Julius Baer 0,8%. Les assurances Swiss Life (+0,9%) et Swiss Re (+0,5%) ont aussi progressé.

Selon des courtiers, le domaine financier a bénéficié des perspectives de hausse du taux directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed). D'autres parlent plutôt de rotation entre les divers secteurs: après les cycliques, les pharma ont été recherchées et c'est maintenant le tour des financières.

Swisscom (+1,8%) a effacé une partie du terrain perdu ces dernières semaines. Selon les plus récents sondages, l'initiative pour un service public perd du terrain: pour la première fois, ses partisans ne sont plus majoritaires. Une acceptation de l'initiative le 5 juin aurait pour conséquence d'importantes incertitudes pour le géant bleu.

Meilleure performance du jour, Galenica (+2,2%) a nettement progressé, après la chute de 7% de la veille dans le sillage du report du projet de séparation du groupe en deux sociétés indépendantes et cotées en Bourse.

Pharmas en hausse

Les poids lourds pharmaceutiques, Novartis (+1,3%) et Roche (+0,6%), ont soutenu le SMI. Lors de la journée des investisseurs, la direction de Novartis a mis en avant ses atouts et perspectives de croissance future, sans révéler toutefois de nouvelle information.

Dans le camp des perdants, figure Nestlé (-0,3%) qui rencontrait aussi ses investisseurs pour la seconde journée. L'entreprise a notamment fait état de progrès en Inde, après le scandale des nouilles Maggi, dont les ventes qui ont repris évoluent mieux que prévu.

Le directeur financier François-Xavier Roger a déclaré qu'après les mesures opérationnelles, le géant de Vevey va s'attaquer à des économies structurelles. Le directeur général Paul Bulcke a pour sa part confirmé la cible de croissance annuelle de 5-6%, une ambition, pas un objectif, a-t-il précisé.

Leonteq en dents de scie

SGS (-1,9%), Givaudan (-1,1%) et Dufry (-1%) se retrouvent dans le camps des perdants.

Sur le marché élargi, quelques titres ont bénéficié d'une étude de Credit Suisse sur les petites et moyennes entreprises (PME) et qui a placé Santhera (+7,7%), Rieter (+4,6), Valora (+5,8) et Tecan (+2,1%) en liste "High Conviction Ideas". Leonteq a poursuivi son parcours en montagnes russes: après avoir perdu jusqu'à 8% et gagné jusqu'à 7%, elle a fini sur un gain de 4,6%.

Parmi les perdants, figurent Accu Holding (-4,8%) et Burkhalter (-3,2%). Sans oublier IVF Hartmann (-2,9%).

sda-ats

 Toute l'actu en bref