Toute l'actu en bref

L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en baisse de 0,76% à 8127,28 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a nettement reculé vendredi. Après une ouverture encore juste positive, l'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a viré au rouge. Il est même brièvement passé sous la barre des 8100 points dans l'après-midi.

Après les baisses de mardi et mercredi, l'indice-vedette de SIX a nettement reculé sur une semaine. Il se retrouve ainsi au niveau qui était le sien il y a trois semaines. Dans l'ensemble, la séance s'est déroulée dans le calme par manque d'informations importantes en cette fin de vacances d'été et avec une petite échéance Eurex.

Dégrisement

Après la hausse des deux précédentes semaines, nous avons assisté à un certain dégrisement, notent les courtiers. Les investisseurs se posent de plus en plus de questions sur la pérennité des politiques monétaires très accommodantes des grandes banques centrales. La légère baisse des prix du pétrole a, en outre, un peu pesé sur l'ambiance.

Dans le détail, le SMI a terminé en baisse de 0,76% à 8127,28 points. Sur une semaine, il a perdu 2%, effaçant les gains des deux semaines précédentes. Le SLI a fini en recul de 0,81% à 1217,86 points et le SPI de 0,72% à 8846,36 points. Sur les trente blue chips, 27 ont reculé et trois avancé.

Nestlé en mode pause

Le repli des trois poids lourds défensifs a pesé sur l'indice. Novartis a cédé 0,6% et Roche 0,4%. Sur l'ensemble de la semaine, les deux géants pharmaceutiques ont abandonné plus de 2%.

Nestlé (-0,8%) a reculé un peu plus nettement. Le titre a marqué une pause, après avoir inscrit un plus haut historique en dessus de 80 francs mardi. Jeudi, l'action du géant de Vevey (VD) a gagné environ 1,5%, après publication des chiffres semestriels. Sur la semaine, elle est également en net recul.

Zurich dans le rouge

Les plus gros perdants du jour sont LafargeHolcim (-1,6%) ainsi que les financières Julius Baer (-2,1%) et Zurich (-1,6%). Kepler Cheuvreux a réduit la recommandation pour ce dernier à "reduce" de "hold". Malgré une amélioration des chiffres, il est difficile de justifier le niveau actuel du cours. UBS (-1,5%) et Credit Suisse (-1,3%) ont également fini dans le rouge.

Swisscom (-1,2%) avait déjà subi la pression la veille, après ses résultats semestriels. L'opérateur historique de télécommunications est parvenu à afficher des chiffres honorables, mais Barclays s'attend à une pression accrue sur la rentabilité opérationnelle sur la seconde moitié de l'année et a revu l'objectif de cours à la baisse.

HSBC a rétrogradé ABB (-1,2%) à "hold" de "buy". Il estime que le cours du titre chatouille déjà son plafond du moment.

Hügli se reprend

Les gagnants sont Aryzta (+2,1%), Geberit (+0,3%) et Sika (+0,1%). Geberit a fini un peu en dessous de son nouveau plus haut historique de 428,20 francs, inscrit dans le sillage de solides chiffres semestriels.

Sur le marché élargi, Hügli a terminé en hausse de 1,5%, après un début de séance négatif dans le sillage de chiffres semestriels qualifiés de robustes par les observateurs. Egalement après publication de ses chiffres, Mobilezone a gagné 3%. SPS a en revanche perdu 0,4%.

sda-ats

 Toute l'actu en bref