Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a terminé en forte hausse mardi. L'indice vedette SMI a clôturé sur un bond de 1,34% à 8152,76 points.

Les bons chiffres trimestriels publiés en Suisse, Roche surtout, et ailleurs n'y sont d'ailleurs pas étrangers. Les prévisions publiées avant la saison des résultats étaient trop pessimistes, selon un courtier. Des données conjoncturelles dans la zone euro ont aussi animé la séance.

Le SLI a gagné 1,18% à 1250,29 points et le SPI 1,29% à 8735,99 points. Sur les trente blue chips, 27 ont progressé et trois reculé. Le bon de jouissance Roche (+2%) a bien soutenu l'indice SMI. Les ventes positives des anticancéreux ont permis au groupe bâlois d'augmenter son chiffre d'affaires trimestriel de 5%.

Roche en verve

Les analystes s'attendaient à moins. Pour la première fois depuis longtemps, les cours de change ont eu un effet positif sur l'évolution des ventes. Le mastodonte rhénan confirmé ses objectifs pour 2016 et devrait augmenter son dividende.

Jeudi, ce sera au tour de Novartis (+0,5%) et Actelion (+1%) de publier leurs chiffres pour la période janvier-mars. Goldman Sachs a confirmé sa recommandation "neutral" pour Novartis et légèrement abaissé son objectif de cours, mais à un niveau toujours bien au-dessus du cours actuel.

Zurich Insurance (+2,6%) a poursuivi sa remontée. Schindler (+2,7%) a aussi été recherché, tout comme Swatch Group (1,9%) et SGS (+2,1%). ABB a gagné 1,4% à la veille des résultats trimestriels.

Nestlé soutient l'indice

Les bancaires Credit Suisse (+1,4%), UBS (+1,8%) et Julius Baer (+0,8%) ont bien progressé aussi. La publication du premier partiel 2016 de la grande banque américaine Goldman Sachs n'a pas eu d'effet sur ces titres. L'établissement a subi un plongeon de ses bénéfices et de ses revenus, plombés par les activités de marché sur fond de ralentissement de l'économie chinoise et de chute des prix du pétrole.

Nestlé (+1,9%) a profité de bonnes nouvelles chez son concurrent Danone, qui a augmenté son chiffre d'affaires trimestriel de 3,5%, un peu mieux qu'attendu. L'Oréal, dans lequel le géant de Vevey détient une importante participation, a fait progresser ses ventes plus que prévu.

Kühne+Nagel (+0,1%) a fini presque stable. Le groupe a fait état d'une croissance du chiffre d'affaires moins solide que prévu. Les profits ont en revanche dépassé les attentes, les analystes saluant en particulier les progrès au niveau des marges. Les perdants sont LafargeHolcim (-0,3%) et Aryzta (-1,4%), ce dernier ayant souffert d'un abaissement d'objectif de cours par UBS.

sda-ats

 Toute l'actu en bref