Toute l'actu en bref

Le Swiss Market Index (SMI), qui regroupe les valeurs vedettes de la Bourse suisse, a fini en hausse de 0,45% à 7935,75 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a marqué une pause mardi, au lendemain du feu d'artifice qui avait vu le Swiss Market Index (SMI) gagner près de 2,5%. Sur la fin de la séance, l'indice vedette de SIX a toutefois accéléré l'allure.

Selon les courtiers, l'éventualité d'un Brexit s'est éloignée. Les sondages les plus récents donnent la victoire aux pro-européens. Ces pronostics ont permis aux marchés des actions de se stabiliser, après de fortes variations. L'ambiance pourrait toutefois rapidement changer si l'opinion des électeurs britanniques devait à nouveau changer avant le référendum de jeudi.

"Incertitude considérable"

La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen, a estimé qu'une "incertitude considérable" planait sur les perspectives économiques. Elle a aussi souligné que l'économie mondiale demeurait "vulnérable".

Lors de son audition devant une commission du Congrès, la patronne de l'institut d'émission a aussi noté qu'un vote en faveur d'une sortie du Royaume-Uni (Brexit) de l'Union européenne (UE) pourrait avoir "des répercussions économiques significatives". Elle a, par ailleurs, préconisé une "démarche prudente", avant de relever les taux d'intérêt.

Dans le détail, le SMI a fini en hausse de 0,45% à 7935,75 points avec un plus haut de 7952 peu avant la clôture. Le SLI a gagné 0,28% à 1202,81 points et le SPI 0,40% à 8593,56 points. Sur les trente blue chips, 17 ont gagné du terrain et treize en ont perdu.

Banques à la fête

UBS (+1,4%) a nettement progressé. Des rumeurs circulent sur le marché à propos d'une possible vente de l'unité Wealth Management Americas (WMA). Un porte-parole de la banque a toutefois déclaré qu'UBS WMA n'était pas à vendre, précisant que cette unité constitue le coeur de la stratégie d'UBS.

Julius Baer a gagné 1,1% et Credit Suisse 0,4%. Le directeur général de Credit Suisse a démenti les spéculations qui circulent sur le marché à propos d'une augmentation supplémentaire de capital, a rapporté l'agence Bloomberg lundi soir. Les attentes de fonds spéculatifs qui se sont positionnés en conséquence ne sont "pas correctes", a souligné le patron de l'établissement, Tidjane Thiam, dans un mémo interne.

Sonova (+1,1%) a profité d'un relèvement de recommandation par Morgan Stanley. Novartis a fini en hausse de 0,5%, Roche de 0,1%, alors qu'Actelion a perdu 0,2%.

Swatch (-1,3%) et Richemont (-0,8%) ont aussi perdu du terrain. Les exportations horlogères se sont révélées tout sauf réjouissantes en mai. Elles ont reculé de 9,7% en valeur nominale ou 9,8% en termes réels. Il s'agit du troisième mois d'affilée de baisse conséquente. Le marché attendait nettement mieux, ont commenté des analystes. Les autres perdants sont Schindler (-0,7%), Sika, Clariant et Kühne+Nagel (tous -0,6%).

Bobst en forte hausse

Sur le marché élargi, Bobst a bondi de 6,3%. Le titre avait déjà profité, la veille, de l'annonce des succès rencontrés par l'entreprise vaudoise lors de la traditionnelle foire allemande Drupa. Les signatures de contrat ont dépassé toutes les attentes, a indiqué la firme.

Huber+Suhner (+5,9%) a connu un très bon premier semestre 2016. Leclanché (+4,6%) a annoncé que deux importants investisseurs ont transformé leurs prêts en actions.

sda-ats

 Toute l'actu en bref