Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a modérément progressé, confirmant la tendance des marchés (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a poursuivi sa progression mardi. A la clôture, l'indice vedette SMI gagnait 0,61% à 8215,78 points.

Le SLI a gagné 0,61% à 1242,84 points et le SPI 0,6% à 8889,92 points. Sur les trente blue chips, 23 ont gagné du terrain et sept en ont perdu. Peu après l'ouverture, le SMI est repassé au-dessus des 8200 points et il est parvenu à s'y maintenir à la clôture. Les courtiers parlent d'une séance calme en l'absence de nouvelles et d'impulsions en provenance d'entreprises.

La politique monétaire américaine a continué de donner matière à discussion. Après les déclarations de la patronne de la Réserve fédérale (Fed) Janet Yellen lundi soir, on estime que la prochaine hausse du taux directeur de la Fed n'aura pas lieu avant au plus tôt juillet, ce qui est positif pour les actions.

Les valeurs du luxe, passablement chahutées ces derniers temps, ont aussi regagné du terrain: Swatch Group a progressé de 2,5% et Richemont de 1,3%. Bernstein estime que les valeurs du luxe devraient toutefois continuer de souffrir d'un climat de consommation morose et d'un vent conjoncturel contraire. Sensibles à la conjoncture, les cycliques Dufry (+1,7%), LafargeHolcim (+1,6%) et ABB (+1%) ont également avancé.

Valeurs bancaires en hausse

Les bancaires ont eu le vent en poupe: Julius Baer a gagné 1,3%, Credit Suisse 1% et UBS 1,1%. Pour cette dernière, S&P a relevé la note de crédit, évoquant dans son commentaire la stratégie cohérente, axée sur la gestion de fortune, et la réduction de l'endettement qui a amélioré sa solvabilité. Les perspectives de hausses des taux et de la rentabilité profitent aussi aux bancaires, selon des courtiers.

Dans le camp des poids lourds défensifs, Nestlé a pris 0,6% et Roche 0,9% et Novartis 0,2%. Ce dernier a encore profité la publication, la veille, de données cliniques de phase II pour la thérapie combinée Tafinlar (dabrafenib) et Mekinist (trametinib).

Schindler (-0,7%) a fini dans le bas du tableau. Le fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers mécaniques a acquis une participation minoritaire dans un partenaire chinois avec lequel il collabore dans le cadre d'une coentreprise. Cette nouvelle n'a pas surpris, car on prévoit une consolidation sur le marché chinois des ascenseurs, en recul, selon un analyste. Les autres perdants sont notamment Swiss Life (-0,5%) et Bâloise (-0,3%) ainsi que Swisscom (-0,5%) et Sonova (-0,2%).

sda-ats

 Toute l'actu en bref