Toute l'actu en bref

Après une plongée dans la matinée, la Bourse suisse s'est redressée et a clôturé dans le vert. L'indice des valeurs vedettes SMI a progressé de 0,48% à 7788,78 points.

La Bourse suisse a été longtemps sous pression mardi, mais elle a tout de même réussi à finir dans le vert. Auparavant, le SMI avait fléchi sous la barre des 7700 points. C'est la hausse du prix du pétrole, sur la fin de l'après-midi, qui a permis à l'indice d'effectuer son retournement.

Les marchés des actions sont toujours les otages des cours du pétrole. La réunion des principaux pays producteurs de pétrole en fin de semaine à Doha sera donc suivie très attentivement.

Sur le plan conjoncturel, la journée a été calme. En Suisse, Givaudan et Sika ont retenu l'attention avec la présentation de leur chiffre d'affaires au premier trimestre pour les deux et l'assemblée générale pour le second.

Le SMI a fini sur un petit gain de 0,48% à 7788,78 points, avec un plus haut du jour à 7795,94 une dizaine de minutes avant la clôture et un plus bas à 7676,67 points vers 10h20. Le SLI a gagné 0,61% à 1198,62 points et le SPI 0,39% à 8386,40 points. Sur les trente blue chips, 22 ont fini dans le vert et huit dans le rouge.

Givaudan (+2,8%) a défendu jusqu'à la fin sa position de premier de classe. Le fabricant genevois de parfums et arômes a présenté des chiffres trimestriels qui ont surpris en bien et a aussi confirmé ses objectifs.

Poids lourds en retrait

Parmi les gros gagnants, on trouve aussi les assureurs Bâloise (+2,3%) et Swiss Life (+1,9%), ainsi que la valeur du luxe Richemont (+1,6%) qui a fait une remontée spectaculaire après un début négatif. Swatch (+0,2%) a aussi fini dans le vert, mais plus discrètement. Auparavant, les deux titres avaient souffert des chiffres décevants de leur concurrent français LVMH.

Les deux poids lourds Novartis (-0,1%) et Nestlé (+0,1%) sont restés en retrait. Roche (+0,6%) a fait mieux. Dans le camp des perdants, Galenica (-1,4%) a pris la lanterne rouge.

L'action Sika a été suspendue de cotation durant l'assemblée générale qui a une fois encore été le théâtre de la lutte entre les familles fondatrices et le conseil d'administration au sujet de la prise de contrôle par Saint-Gobain. Le chiffre d'affaires trimestriel a battu un record et suscité des commentaires positifs de la part des analystes.

sda-ats

 Toute l'actu en bref