Toute l'actu en bref

L'indice-vedette de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en hausse de 0,98% à 8117,11 points (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a accéléré la cadence lundi après-midi et clôturé en nette hausse, au-dessus de la barre des 8100 points. Les autres places européennes et Wall Street ont également fortement progressé.

Les marchés ont profité des statistiques sur l'emploi américain. Sans oublier les avancées sur le dossier du Brexit au Royaume-Uni.

Alors que deux candidates étaient en lice pour le poste de premier ministre en Grande-Bretagne, la ministre de l'intérieur, Theresa May, est restée seule en course, après le retrait de la secrétaire d'Etat à l'énergie, Andrea Leadsom. Mme May prendra les rênes du gouvernement britannique mercredi.

Aucune nouvelle donnée conjoncturelle importante ne figurait, par ailleurs, à l'agenda de l'après-midi.

LafargeHolcim en forte hausse

Dans le détail, le Swiss Market Index (SMI) a terminé la journée sur une progression de 0,98% à 8117,11 points, après un plus bas de séance à 8041,18 points et un plus haut à 8121,67 points. Le SLI a empoché 1,38% à 1190,91 points et le SPI a pris 1,26% à 8783,94 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seules deux ont fini dans le rouge.

L'indice SMI a été mené par les cycliques: LafargeHolcim (+4,4%), Dufry (+3,7%), Aryzta (+2,7%) et Lonza (+2,4%). Le cimentier franco-helvétique continue d'épurer son portefeuille, avec la cession d'une partie de ses activités en Inde. La filiale Lafarge India a été vendue à Nirma pour 1,4 milliard de dollars (0,97 milliard de francs), soit un prix plus élevé que prévu.

Le secteur bancaire a également repris de la vigueur, avec UBS (+2,8%), Credit Suisse (+2,7%) et Julius Baer (+2,6%). Le patron de Credit Suisse, Tidjane Thiam, a tenu des propos rassurants dans la presse dominicale. Face à la chute de l'action, il a appelé les investisseurs à se montrer patients. Le CEO est toutefois resté évasif sur la fuite récente de capitaux.

Syngenta a progressé de 0,8%. Son repreneur ChemChina va prolonger le délai de l'offre publique d'achat jusqu'au 13 septembre. Le conglomérat chinois propose 465 francs en numéraire par action, auxquels s'ajoute le versement d'un dividende de 16 francs par titre. Les analystes se sont montrés déçus par l'évolution du cours et évoquent de sérieux doutes quant à la finalisation de la transaction.

Du côté des poids lourds, les valeurs pharmaceutiques Novartis et Roche (tous les deux +0,6%) ont fait quasiment jeu égal avec Nestlé (+0,9%).

Givaudan et ABB dans le rouge

Givaudan (-0,2%), qui dévoile ses résultats semestriels lundi prochain, et ABB (-0,9%) ont été les deux seules valeurs du SMI à perdre du terrain. Le groupe d'ingénierie a cependant été traité hors dividende de 0,74 franc.

Sur le marché élargi, Interroll (+6,7%) a terminé en nette hausse, après des informations sur la marche de ses affaires au premier semestre. Myriad (+0,4%) qui en a fait autant, a moins bien progressé.

AMS (+4,9%) a vu sa note relevée à "surpondérer" par la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'entreprise a émis, après-Bourse, un emprunt de 175,5 millions d'euros (environ 188 millions de francs).

sda-ats

 Toute l'actu en bref