La Bourse suisse termine dans le vert tirée par Actelion


 Toute l'actu en bref

L'indice-vedette, le Swiss Market Index (SMI), a progressé de 0,21%, terminant à 8405,48 points (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a poursuivi jeudi sur sa lancée positive de la veille. Le Swiss Market Index (SMI) a franchi le cap des 8400 points, atteignant même un plus haut sur douze mois en cours de matinée.

L'indice-vedette a toutefois reperdu dans l'après-midi une grande partie de ses gains, en défendant cependant la ligne des 8400 points. Le thème du jour a été incontestablement Actelion, avec l'offre de rachat annoncée par l'américain Johnson & Johnson (J&J).

Il y a désormais de bonnes chances que le SMI termine la semaine sur un gain, étant donné que l'avancée entre lundi et jeudi s'est montée à 1,6%. Les perspectives de déréglementation de l'économie américaine en général et de la branche financière en particulier font monter les cours des actions, ont commenté des courtiers.

Les investisseurs parient donc à nouveau sur la poursuite de l'"effet Trump", susceptible de stimuler la conjoncture américaine.

Le SMI a terminé en hausse de 0,21% à 8405,48 points, soit le plus bas du jour. L'indice a atteint un plus haut à 8475 points. Le SLI a gagné 0,58% à 1347,77 points et le SPI 0,20% à 9175,24 points. Parmi les 30 titres les plus importants, 15 ont clôturé en hausse, 14 en baisse et Bâloise est inchangé.

Actelion bondit

L'événement de la journée a été l'offre de rachat de 30 milliards de dollars (29,72 milliards de francs) de Johnson&Johnson sur Actelion (+19% à 271,60 francs). Les spéculations sur l'avenir de la biotech bâloise ont ainsi pris fin. J&J offre 280 dollars par action Actelion, soit une prime de 23% environ par rapport au cours de clôture de la veille.

Le conseil d'administration d'Actelion a approuvé l'offre à l'unanimité. Et le directeur général (CEO), Jean-Paul Clozel, a été nommé patron de la nouvelle société de recherche et développement R&D Newco.

Galenica (+1,9%) a pris la deuxième place, poursuivant sa reprise de la veille. Sonova (+1,4%) et ABB (+1,2%) ont suivi. Le groupe technologique a profité d'une nouvelle étude de Morgan Stanley, qui prévoit une hausse des entrées de commandes.

Le gagnant de la veille Novartis (+0,9%) a encore été recherché. La possibilité d'une scission de l'unité ophtalmologique Alcon et le rachat d'actions prévu avaient déjà stimulé le cours mercredi. Le deuxième poids lourd pharmaceutique Roche (+0,4%) a également figuré parmi les gagnants.

Aryzta se reprend

Aryzta (+0,4%) s'est stabilisé. Le titre avait chuté mardi et mercredi après que l'entreprise avait émis un avertissement sur bénéfice.

La lanterne rouge revient jeudi à Schindler (-2,1%). Baader Helvea a abaissé la veille la recommandation pour le bon de participation du fabricant d'ascenseurs à "hold", de "buy" précédemment. Les prix semblent être sous pression sur l'important marché chinois de l'entreprise.

Parmi les perdants se retrouvent aussi Givaudan (-1,4%) et le poids lourd Nestlé (-1,4%). LafargeHolcim et UBS (chacun -1,2%) ont été également sous pression. La grande banque publiera vendredi ses résultats annuels.

Les valeurs du luxe Richemont (-1,2%) et Swatch (-0,3%) ont terminé la séance dans le rouge. Les exportations horlogères ont reculé en décembre de 4,6% à 1,66 milliard de francs. Une des baisses les plus modérées de l'année dernière.

Starrag en forte hausse

Le marché élargi a en outre retenu l'attention car certaines sociétés ont publié leurs chiffres annuels. Starrag (+11%), Ascom (+5,8%), Bellevue (+3,7%), Santhera (+1,5%), la Banque cantonale bernoise (+1,1%) et Schlatter (+1,0%) ont progressé tandis que les investisseurs se sont défaits des actions Hochdorf (-3,5%)

L'opérateur des télécommunications Sunrise (+3,6%) quant à lui envisage de vendre ses relais de diffusion (antennes).

ATS

 Toute l'actu en bref