Toute l'actu en bref

L'indice vedette de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a fini en hausse de 0,53% à 7679,49 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse s'est reprise mercredi. Elle a bouclé dans le vert, abandonnant cependant une partie de ses gains sur la fin.

Une reprise technique s'est réalisée, après que les craintes d'une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (Brexit) ont secoué et plombé les marchés ces derniers jours, ont raconté les observateurs. Selon eux, la nervosité devrait rester élevée jusqu'à la votation jeudi prochain.

Mercredi, c'est la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui retenait l'attention, éclipsant quelque peu les spéculations autour d'un Brexit. Quant à savoir si les résultats de la séance de deux jours du Comité monétaire (FOMC) de la Fed seront interprétés de manière positive ou négative pour les marchés, la question restait ouverte, les informations n'étant attendues que plus tard dans la soirée.

LafargeHolcim en tête

Dans le détail, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse de 0,53% à 7679,49 points, son plus bas du jour et après un plus haut à 7759,94 points vers 11h00. Depuis mardi dernier et jusqu'à mardi soir, le SMI avait perdu un bon 7%. Le SLI a fini en hausse de 0,82% à 1160,57 points et le SPI de 0,57% à 8331,34 points. Sur les trente blue chips, deux ont fini dans le rouge et un est resté inchangé.

LafargeHolcim (+3%) signe la meilleure performance du jour. Mardi, le titre du cimentier helvético-français avait fait partie des plus gros perdants. Baader Helvea a relevé sa recommandation à "hold" de "sell", estimant qu'après les pertes récentes, le potentiel de baisse supplémentaire est limité. Givaudan (+2,5%) et Swatch (+2,2%) ont gagné plus de 2%.

Les bancaires, fortement chahutées récemment, font aussi partie des principaux gagnants. Credit Suisse a pris 2% après avoir inscrit un plus bas de près de 25 ans la veille. Julius Baer et UBS ont regagné respectivement 1% et 1,5%.

Sur le plan des assurances, Zurich (+1,9%) précède Swiss Life (+0,6%) et Swiss Re (+0,4%). Bâloise a campé sur ses positions.

Les poids lourds défensifs de la Bourse, Nestlé, Roche et Novartis (tous +0,1%), sont restés pratiquement à l'équilibre. Le dernier nommé a étendu son partenariat avec Medicines for Malaria Ventures pour le développement d'un antipaludéen. La nouvelle revêt peu d'importance pour les revenus futurs, plus pour la capacité d'innovation de l'entreprise, relève la Banque cantonale de Zurich (ZKB).

Actelion (-0,5%) entamera la commercialisation de son médicament Uptravi nouvellement homologué dans l'Union européenne (UE) par le marché allemand. Aryzta a cédé 0,6%.

Forte hausse pour Logitech

Sur le marché élargi, Logitech (+4,8%) est ressorti du lot, après avoir reçu une recommandation d'achat de la part de Kepler Cheuvreux. Goldbach (+7,3%), Leonteq (+5,5%) et DKSH (+5%) ont aussi nettement progressé.

Helvetia (+1,1%) a profité d'une interview de son patron dans laquelle il a indiqué qu'après la reprise de Nationale Suisse, les objectifs de synergie pourraient être légèrement dépassés.

Les principaux perdants du jour sont New Venturetec (-10%) et Charles Vögele (-7,2%). SFS (-0,4%) n'a pas profité d'une interview accordée par son patron et dans laquelle il n'a que confirmé les objectifs de l'exercice en cours.

sda-ats

 Toute l'actu en bref