Toute l'actu en bref

LafargeHolcim, qui a surpris en bien avec ses résultats pour la première fois depuis la fusion, a tenu la vedette au SMI avec un bond de 5%.

KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini sur une note nettement positive vendredi. La publication des chiffres de l'emploi en juillet aux Etats-Unis a fourni un nouvel élan au marché.

Les créations de postes ont progressé nettement plus que prévu, ce qui prouve que le marché américain du travail est très robuste et cela laisse à penser que la Réserve fédérale (Fed) pourrait augmenter son taux directeur une nouvelle fois cette année encore.

Le SMI a fini en hausse de 1,4% à 8194,34 points, avec un plus haut du jour à 8203,42 peu avant la clôture et un plus bas à 8095,31. Sur l'ensemble de la semaine (raccourcie d'un jour, lundi étant férié), l'indice vedette de SIX a gagné 0,8%.

Le SLI a terminé vendredi en hausse de 1,5% à 1215,91 points et le SPI a gagné 1,26% à 8898,06 points. Sur les trente "blue chips", 28 ont fini dans le vert et deux dans le rouge.

Au lendemain des décisions de la Banque d'Angleterre (BoE) et avec la stabilisation des prix du pétrole, l'ambiance s'est légèrement améliorée sur les marchés boursiers. La tendance baissière de la semaine passée et du début de cette semaine a été interrompue.

LafargeHolcim en tête

En tête des gagnants à la corbeille helvétique, Lafargeholcim a progressé de 5%. Les chiffres du 2e trimestre ont nettement dépassé les attentes des analystes, au niveau du bénéfice d'exploitation. Le groupe franco-suisse a confirmé ses objectifs pour 2016. C'est la première fois depuis la fusion que le géant du ciment surprend en bien, ont commenté des experts.

Derrière le cimentier, on trouve UBS (+2,9%) et CS (+3,2%): les valeurs des deux grandes banques ont ainsi poursuivi le redressement entamé la veille. Julius Bär a pris 1,7%. Les assureurs Swiss Life (+1,8%), Swiss Re (+1,5%), Zurich Insurance (+1,5%) et Bâloise (+1,4%) n'ont pas souffert de la chute des résultats trimestriels du concurrent allemand Allianz.

Dans le camp des poids lourds défensifs, Roche a gagné 1,9%. L'Agence américaine des médicaments (FDA) a autorisé la commercialisation d'un générique du Tamiflu produit par Roche, selon une information mise en ligne sur le site Internet de l'autorité. Novartis a pris 1,3% et Nestlé 0,7%.

Dans le bas du tableau, Aryzta a perdu 1,% et Lonza 0,4%, ce dernier après que l'on a appris les déboires de son client américain Bristol-Myers Squibb avec son médicament Opdivo, à la production duquel le groupe bâlois participe. Opdivo n'a pas donné les résultats escomptés dans le cadre d'une étude clinique pour le traitement d'un type de cancer du poumon.

Interrol bondit

Sur le marché élargi, Interroll (+9,1%) a nettement amélioré son résultat, une bonne surprise, même si la société tessinoise avait déjà dévoilé des données en juillet dernier, a commenté Vontobel.

Après une évolution positive en séance, Coltene a fini inchangé. Le bénéfice semestriel a pourtant nettement augmenté et dépassé les attentes des analystes. Myriad a fini en hausse de 4,4% et la Banque cantonale bernoise a avancé de 0,9% après les chiffres.

sda-ats

 Toute l'actu en bref