La centrale de Leibstadt restera à l'arrêt plus longtemps que prévu


 Toute l'actu en bref

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) est à l'arrêt depuis le début du mois d'août 2016 (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La centrale nucléaire de Leibstadt, à l'arrêt depuis août 2016, ne pourra pas redémarrer mercredi comme le prévoyait la direction. L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) n'a pas encore donné son feu vert.

La direction prévoit désormais que la centrale pourra redémarrer dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué mardi à l'ats Karin Giacomuzzi, porte-parole. La bourse européenne d'échanges de biens énergétiques EEX a été informée. La porte-parole confirme ainsi une nouvelle du site tagesanzeiger.ch.

A Leibstadt, tout était prêt pour redémarrer mercredi. L'IFSN avait déjà donné son accord pour que le réacteur soit rechargé avec les éléments combustibles, mais il manque encore son autorisation de redémarrer l'installation.

A l'arrêt depuis août 2016

La centrale est à l'arrêt depuis le début du mois d'août 2016. Lors de la révision annuelle, les spécialistes ont constaté des traces d'oxydation sur 47 des 648 éléments combustibles qui constituent le coeur du réacteur. La cause de ce problème n'a pas encore été établie.

Dans une lettre adressée à la conseillère fédérale Doris Leuthard, 19 organisations et partis politiques ont exigé que les problèmes techniques de la centrale soient clarifiés avant son redémarrage. La missive a aussi été envoyée à Anne Eckharddt, présidente du conseil de l'IFSN.

Le land allemand du Bade-Wurtemberg et le land autrichien du Vorarlberg s'opposent aussi à la remise en marche de la centrale. Ils exigent également que les problèmes techniques soient d'abord clairement établis.

ATS

 Toute l'actu en bref