La Chine a annoncé lundi un troisième mort et près de 140 nouveaux cas du mystérieux virus, analogue au Sras. Ce nouveau bilan alimente d'autant plus les inquiétudes à quelques jours des grands chassés-croisés du Nouvel An chinois.

Le bilan est ainsi monté à 201 cas diagnostiqués, dont 170 patients toujours hospitalisés. Neuf d'entre eux sont dans un état critique, d'après les autorités sanitaires de la ville de Wuhan. Dans cette grande agglomération du centre de la Chine où le virus a fait son apparition, 136 nouveaux cas ont été répertoriés durant le week-end. S'y ajoutent deux nouveaux cas à Pékin, pour la première fois depuis la découverte de ce virus, et un dans la province méridionale du Guangdong.

Les deux cas dans la capitale concernent des personnes qui s'étaient rendues à Wuhan et qui, dans un état stable, sont traitées pour une pneumonie, d'après les autorités du district de Daxing (sud de Pékin). Dans le Guangdong, même chose: le patient, un homme de 66 ans, avait rendu visite à des proches à Wuhan, d'après les autorités sanitaires régionales.

Le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) avait tué 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003. L'épidémie intervient à l'approche des festivités du Nouvel An chinois, période durant laquelle des centaines de millions de personnes voyagent pour rendre visite à leur famille.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.