La COMCO ouvre une enquête contre Bucher-Landtechnik


 Toute l'actu en bref

La Comco investigue pour évaluer de possibles accords illicites dans la distribution de pièces de rechange pour les tracteurs (archives).

KEYSTONE/BUCHER INDUSTRIES

(sda-ats)

La Commission de la concurrence (COMCO) ouvre une enquête contre la société Bucher-Landtechnik, entité de Bucher Industries active dans les techniques agricoles. Elle soupçonne de possibles accords illicites dans la distribution de pièces de rechange pour tracteurs.

L'enquête s'intéresse aux pièces de rechange des marques de tracteurs New-Holland, Case IH et Steyr, a indiqué mercredi le gendarme anti-cartels de la Confédération. Elle a déjà donné lieu à une perquisition dans les locaux de Bucher-Landtechnik installés à Niederweningen (ZH).

De plus, selon d'autres indices, Bucher-Landtechnik imposerait à ses revendeurs des restrictions quant à l'étendue de leur territoire de vente, explique la COMCO. L'enquête vise à examiner si la filiale du groupe zurichois Bucher Industries et ses sociétés liées ont effectivement conclu des accords illicites en ce sens.

ATS

 Toute l'actu en bref