La conduite autonome testée entre la France et l'Allemagne


 Toute l'actu en bref

Non loin de Bâle, Français et Allemands expérimentent l'avenir de la circulation (Photo symbolique).

KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER

(sda-ats)

La conduite autonome et connectée de véhicules sera expérimentée dès ce printemps sur un parcours test entre la France et l'Allemagne. Par cette collaboration, les deux pays veulent établir au niveau mondial les standards pour cette technologie-clé.

La France et l'Allemagne ont annoncé mercredi la mise en place d'ici fin mars d'une zone de test entre les deux pays pour expérimenter sur route des véhicules autonomes et connectés. Il s'agit d'un parcours d'environ 70 kilomètres reliant les villes de Metz, dans l'est de la France, à Merzig, dans l'ouest de l'Allemagne.

Les deux pays veulent tester notamment la communication entre les voitures à travers la 5G, le dépassement d'un véhicule et le freinage automatisés. Le fonctionnement des appels d'urgence automatiques ("eCall") transfrontaliers sera également évalué, selon un communiqué commun des deux Etats.

"Les systèmes de conduite automatisés et connectés ne doivent pas se limiter aux Etats, ils doivent fonctionner partout", a souligné le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt, qui a reçu à Berlin son homologue français Alain Vidalies. "A travers la coopération des deux plus grands pays automobiles en Europe, nous voulons établir au niveau mondial les standards pour cette technologie-clé", a-t-il ajouté, cité dans le communiqué.

En Allemagne déjà

L'Allemagne, plus grand marché automobile de l'Union européenne et pays de naissance de Volkswagen, Daimler ou encore BMW, autorise déjà les constructeurs automobiles à tester leurs véhicules bardés de capteurs sur une portion de l'autoroute A9 en Bavière (sud) et dans certaines villes. Le Ministère allemand des transports consacre environ 100 millions d'euros au financement de projets de recherche dans ces zones d'essai.

En France, on n'en est pas encore là. Une ordonnance adoptée à l'été par le gouvernement a ouvert la voie à la circulation sur la voie publique de véhicules autonomes pour des expérimentations.

Camions aussi

La plupart des grands constructeurs, mais aussi plusieurs groupes technologiques travaillent actuellement sur les voitures sans chauffeur. Ce modèle est considéré par beaucoup d'observateurs comme l'avenir de l'automobile, avec les motorisations électriques.

Les poids lourds ne sont pas en reste. En avril a eu lieu la première expérience transfrontalière européenne de circulation de camions intelligents selon le système dit du "platooning". Des camions semi-automatisés et connectés par wifi s'adaptent au parcours et à la vitesse du camion situé en tête de convoi.

ATS

 Toute l'actu en bref