La construction a fait du surplace au premier trimestre


 Toute l'actu en bref

La ruée sur les placements immobiliers, attractifs dans un environnement de taux négatifs, devrait se traduire par une production record d'unités résidentielles, estiment la SSE et Credit Suisse (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

L'activité dans le secteur de la construction en Suisse a stagné sur les trois premiers mois de 2017. Alors que le bâtiment a crû à nouveau (+4%), le génie civil a un peu reculé par rapport au haut niveau atteint au trimestre précédent (-3,4%).

Les chiffres d'affaires corrigées des variations saisonnières attendus pour le début d'année sont ainsi proches de ceux du trimestre précédent. L'indice publié mercredi par Credit Suisse et la Société suisse des entrepreneurs (SSE) est resté stable en comparaison trimestrielle, à 144 points. Il progresse toutefois de 15 points sur un an.

Globalement, les experts de la SSE et du numéro deux bancaire helvétique anticipent pour l'année en cours une poursuite de la dynamique favorable, tirée par le bâtiment résidentiel. La construction de logements locatifs jouera à ce titre un rôle décisif.

Production record

La ruée sur les placements immobiliers, attractifs dans un environnement de taux négatifs, devrait se traduire par une production record d'unités résidentielles. A plus long terme, l'essor de la construction est toutefois une arme à double tranchant, préviennent la SSE et Credit Suisse.

En effet, le gonflement des chiffres d'affaires du bâtiment suscité par l'environnement de taux bas s'apparente, dans une certaine mesure, à une provision, préviennent-ils. Ce phénomène prendra fin dès que l'immobilier perdra de son attrait, par exemple via une hausse des taux. Les entrées de commandes seront par ailleurs bridées tant que l'excédent d'offre n'aura pas été résorbé.

ATS

 Toute l'actu en bref