Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La LAT est au menu du Grand Conseil valaisan mardi (archives).

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

Le Valais se prépare sans plaisir à appliquer la loi fédérale sur l'aménagement du territoire (LAT) qu'il avait massivement rejetée en 2013. Le Grand Conseil a accepté l'entrée en matière sur le texte cantonal mardi. Seule l'UDC s'y est opposée.

Le département valaisan de l'économie, de l'énergie et du territoire avait clairement averti les députés: une application lacunaire des exigences de la LAT entraînerait un moratoire absolu sur les zones à bâtir.

Le message a visiblement porté: tous les groupes politiques, à l'exception de l'UDC, ont accepté mardi l'entrée en matière sur la loi cantonale d'application de la LAT (LcAT), par 111 voix contre 14.

L'UDC n'a pas suivi la commission de deuxième lecture et n'a pas soutenu le projet gouvernemental. Il a proposé le renvoi du texte au Conseil d'Etat, en vain. Lors de la lecture de détail qui aura lieu vendredi, les députés examineront quelque 60 amendements.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS