Toute l'actu en bref

Le projet de loi sur les jeux d'argent est cohérent et équilibré, selon Jean-Pierre Beuret, président de la Loterie romande.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

La Loterie romande va redistribuer cette année près de 210 millions de francs à des projets sportifs, sociaux ou culturels, un chiffre stable. Elle espère que la nouvelle loi sur les jeux d'argent permettra de lutter efficacement contre les jeux illégaux sur internet.

Cette loi s'apprête à passer devant les Chambres fédérales. Elle sera soumise début juin au Conseil des Etats. Le projet est "équilibré et cohérent", a insisté mardi devant la presse le président de la Loterie romande, Jean-Pierre Beuret.

En 2012, en votation, les Suisses ont décidé que les bénéfices de jeux devaient être affectés exclusivement à des buts d'utilité publique. "La loi doit répondre fidèlement à ce principe", a ajouté le président qui craint que le débat ne réveille les appétits de ceux qui veulent organiser des jeux pour leurs propres intérêts.

La loi permettra le blocage de sites internet qui n'ont pas d'autorisation d'exploiter en Suisse. Cela concerne notamment des opérateurs basés à Malte, Gibraltar ou aux Iles Vierges, des endroits où il y a peu de pression régulatoire et où les bénéfices ne doivent pas être reversés à des projets d'utilité publique. Globalement, environ 300 millions par an sont en jeu, évalue Jean-Luc Moner-Banet, directeur général.

sda-ats

 Toute l'actu en bref