Toute l'actu en bref

Des personnes essaient le "sensoriel laps" lors de la 11e édition de la Nuit de la science. Le thème qui a été choisi cette année, "Les règles du jeu", a fait la part belle aux enfants.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le parc de la Perle du Lac, à Genève, s'est transformé en vaste terrain de jeu instructif samedi et dimanche à l'occasion de la Nuit de la science. Toutes les animations avec billetterie ont affiché complet.

Le thème de cette 11e édition, les règles du jeu, a fait la part belle aux enfants. "Le jeu est le meilleur moyen pour acquérir un savoir. Les adultes aussi sont nettement plus enclins à comprendre les choses en jouant", a expliqué Gilles Hernot, coordinateur de la manifestation. Les organisateurs souhaitaient également prouver que la science peut être amusante.

Malgré un soleil de plomb qui a découragé le public durant l'après-midi, les spectateurs ont été nombreux à se presser autour des dizaines de stands et à assister aux shows scientifiques. "Ils sont venus un peu plus tardivement dans la journée. C'est une très belle édition en termes de fréquentation", s'est réjoui Gilles Hernot.

Jouer avec un vieux lit

Jouer avec des objets destinés à la poubelle fait le bonheur des plus jeunes. D'autant plus que les structures, réalisées avec de vieilles planches à repasser, ventilateurs, vélos d'appartement et autres lits, ont pris la forme d'animaux. Ainsi, c'est grâce à un flamant rose, un panda, une vache et une jolie coccinelle que les enfants peuvent tester leur habileté, leur adresse et leur patience.

Les émotions sont-elles un jeu? Oui, bien sûr, lorsqu'elles permettent de faire avancer votre trottinette pour gagner la course. L'objectif est là de tester les limites du coeur humain: plus vous ressentez une émotion fortement, qu'il s'agisse de joie, de colère ou de tristesse, plus votre trottinette avancera vite. C'est parti!

Courir plus vite qu'Usain Bolt

Les petits et grands enfants ont pu voler au côté de Peter Pan, combattre un Jedi, battre Usain Bolt sur 100 mètres ou chanter la musique du Roi Lion au milieu des héros du film grâce à une "blue-box". Cette star des effets spéciaux peut vous transporter dans n'importe quel paysage, vous faire léviter ou vous téléporter grâce à une simple caméra et un fond vert.

"Riskland" apprend de façon ludique comment prévenir les catastrophes. Ce jeu éducatif suit le modèle du jeu de l'oie. Vous reculez de cinq cases parce que votre école n'a pas installé d'alarme pour les sourds... Ou alors vous pouvez rejouer parce que vous savez qu'il ne faut jamais se balader sur les berges l'hiver à cause des risques d'éboulement. Bravo.

Prendre ou pas un imperméable?

La météo ne semble pas être un jeu, et pourtant si! Des météorologues ont expliqué les stratégies leur permettant de prendre des décisions. Ainsi, grâce aux probabilités habilement interprétées, chacun peut s'organiser: prendre son imperméable ou sa casquette pour une randonnée, annuler ou confirmer un barbecue, renoncer à sa moto pour prendre sa voiture.

Avec ses "jeux de bouche", la Nuit de la science souhaite combler les p'tit creux à la fois dans l'estomac et dans la tête. Où comment vivre une expérience gustative originale tout en parlant génétique. C'est ainsi que "Dédé-la-science" nous explique que chacun d'entre nous est un organisme génétiquement modifié, n'en déplaise aux pourfendeurs des OGM.

Concours de scientifiques

Un concours de show scientifique, organisé pour la première fois à la Perle du Lac, a opposé durant deux jours des équipes de toute l'Europe devant un public nombreux et très intéressé. Les présentations - de physique, chimie, microbiologie et mathématique, notamment - ont été évaluées tant par le public (applaudimètre) que par un jury de spécialistes.

"Science Me" a permis une belle interaction entre les scientifiques et les spectateurs, souvent utilisés comme cobayes pour les expériences. De quoi mêler avec succès le ludique et le scientifique et peut-être de faire naître des vocations.

sda-ats

 Toute l'actu en bref