Toute l'actu en bref

L'industrie de transformation et l'hôtellerie se montrent particulièrement réservées sur le front de l'emploi(image symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Le marché du travail en Suisse ne connaîtra pas encore de nette amélioration en automne, prédit le KOF jeudi. Son indicateur de l'emploi se situe toujours en zone négative, à -1,5 point.

Par rapport à avril (-2,6), l'indice a toutefois progressé, souligne le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich dans un communiqué. Cela signifie que les entreprises sont moins pessimistes en juillet qu'elles ne l'étaient en avril dernier sur le front de l'emploi.

Mais l'indicateur se maintient dans le rouge, ce qui laisse augurer une évolution plus laborieuse du marché du travail, précise l'institut. Cela montre en effet que les entreprises considèrent leurs effectifs comme trop nombreux et n'envisagent pas de créer de nouveaux postes dans les trois mois à venir.

Santé et social dans le vert

L'industrie de transformation et l'hôtellerie, branches les plus touchées par l'appréciation du franc, sont particulièrement réservées. Le commerce de détail et le bâtiment se montrent également préoccupés, selon le centre de recherches.

Une lueur d'espoir pointe, cependant, dans les transports, la santé et le social. Dans ces domaines, l'indicateur sectoriel est à nouveau nettement positif, note le KOF.

Pour parvenir à de telles conclusions, l'institut a sondé neuf secteurs: industrie, restauration, commerce de gros, construction, services, architectes et ingénieurs, banques, assurances et commerce de détail. Plus de 4500 entreprises ont pris part à l'enquête du mois de juillet.

sda-ats

 Toute l'actu en bref