Toute l'actu en bref

La Russie est le pays qui a enregistré le plus grand nombre de cas de dopage avérés en 2014 avec 148 sanctions sur les 1693 répertoriées, selon le rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Derrière la Russie, l'Italie (123 tests positifs) et l'Inde (96) devancent la France et la Belgique avec chacune 91 cas sanctionnés en 2014, sur un total de sportifs dopés issus de 109 nationalités différentes.

Le dopage est un fléau largement répandu avec 83 disciplines sportives concernées par des tests positifs menés par les laboratoires accrédités par l'AMA. Ce sont l'athlétisme, le culturisme, le cyclisme ou encore l'haltérophilie qui ont été les sports les plus sanctionnés.

Au total en 2014, l'AMA a relevé 2287 tests positifs au cours de ses contrôles inopinés ou réguliers pendant les compétitions. Sur ce total, dans pratiquement deux cas sur trois (64%), l'AMA a relevé matière à sanction pour des "résultats d'analyse anormaux (RAA)".

L'AMA a rappelé que son "rapport sur les violations des règles antidopage 2014 s'appuie sur les violations commises et sanctionnées en vertu du code mondial antidopage 2009".

Selon l'Agence, la mise en place du nouveau code antidopage entré en vigueur en 2015 devrait témoigner de l'efficacité des nouvelles règles.

"L'AMA attend avec intérêt le rapport (2015) qui, à notre avis, témoignera de l'efficacité du nouveau code et de l'application de pratiques améliorées par la communauté antidopage", a indiqué Craig Reedie, président de l'Agence basée à Montréal.

sda-ats

 Toute l'actu en bref