Toute l'actu en bref

Première journée et première grande surprise au Championnat du monde en Russie: la sélection russe s'est inclinée 0-3 face à la République tchèque à Moscou.

Dans le même groupe, la Lettonie a gratté un point contre la Suède en s'inclinant 1-2 ap.

La Russie a donc raté son entame devant 12'000 spectateurs. Après la cérémonie d'ouverture au cours de laquelle le président de l'IIHF, le Fribourgeois René Fasel a conquis le public avec un discours en russe, les coéquipier de Datsyuk se sont inclinés nettement contre les Tchèques. Le futur attaquant de Fribourg Gottéron, Roman Cervenka a réussi le 2-0. Le héros a été le gardien Dominik Furch (Omsk/KHL), auteur de 24 arrêts et d'un blanchissage. Les Tchèques n'ont plus gagné de médaille depuis le Mondial 2012 (bronze).

Dans le groupe de la Suisse, la Suède a dû aller en prolongation pour se jouer d'un excellent Elvis Merzlikins et empocher un deuxième point. Le portier de Lugano a fait face à 44 tirs. C'est finalement Gustav Nyquist (Detroit Red Wings) qui a libéré la Suède à 54 secondes du temps supplémentaire. Ce point récolté par les Lettons contre l'une des grosses cylindrées du groupe démontre que la Suisse doit mettre des points au chaud ce week-end sous peine d'avoir une mauvaise surprise dans dix jours.

Les Américains devant pendant 31''

En affrontant d'emblée le champion du monde, les Etats-Unis d'Auston Matthews avaient un adversaire coriace pour leur entrée en lice dans le groupe B à St-Pétersbourg. Mais on le sait avec les Canadiens, ils mettent parfois un peu de temps avant de trouver les bons réglages. Les Américains ont ouvert le score par Maroon à la 5e. Cet avantage, le seul du match pour les USA, durera 31 secondes... Le temps pour Taylor Hall d'égaliser et de lancer la machine à la feuille d'érable.

Avec davantage de talent que les Américains, les Canadiens ont gentiment pris le dessus au fil du match et les buts sont tombés logiquement. Le 3-1 signé Duchene à la 32e a fait mal à Matthews & co. Lors du troisième tiers, les Etats-Unis ont cherché à combler leur retard et les Canadiens se sont engouffrés dans les brèches pour inscrire deux nouveaux buts.

En soirée, la Finlande a pris la mesure de la Biélorussie (6-2) après avoit été dominée au premier tiers-temps. Le jeune prodige Patrik Laine (18 ans, Tampere, pas encore repêché en NHL) a fait se lever la patinoire sur l'ouverture du score consécutive à un 1-2 avec Alexander Barkov. Laine a encore marqué un but et réalisé un assist.

sda-ats

 Toute l'actu en bref