La Russie et le régime à la rescousse d'alliés des Américains


 Toute l'actu en bref

Minbej est située à une trentaine de kilomètres de la frontière turque. La ville a été reprise à l'EI par les Forces démocratiques syriennes (FDS) en août dernier, avec le soutien de conseillers militaires américains et des bombardements de la coalition. L'image date de juillet.

KEYSTONE/AP militant photo/UNCREDITED

(sda-ats)

La Russie et le régime syrien sont en train d'envoyer des "convois humanitaires" dans une zone du nord de la Syrie. La région est tenue par des alliés des Américains, a indiqué vendredi le Pentagone.

Ces convois sont dirigés vers la ville de Minbej, tenue par les Forces démocratiques syriennes, une coalition arabo-kurde soutenue par les Américains.

"Nous savons que des convois humanitaires soutenus par les Russes et le régime syrien sont dirigés vers Minbej. Ils comprennent des véhicules blindés", a déclaré Jeff Davis, porte-parole du Pentagone.

Minbej est située à une trentaine de kilomètres de la frontière turque. La ville a été reprise à l'EI par les Forces démocratiques syriennes (FDS) en août dernier, avec le soutien de conseillers militaires américains et des bombardements de la coalition.

Le porte-parole américain n'a pas commenté l'initiative de la Russie et du régime syrien. Mais la présence des convois semble servir les intérêts américains, car elle pourrait contribuer à dissuader la Turquie et ses alliés rebelles syriens d'attaquer les Forces démocratiques syriennes pour les chasser de la ville, comme ils ont en ont manifesté l'intention.

Alliés cruciaux

Tant les Turcs que les Forces démocratiques syriennes sont des alliés cruciaux pour les Américains. L'ouverture d'un conflit armé entre les deux serait un coup terrible pour la politique américaine dans la région.

"Nous voudrons voir toutes les parties" présentes dans le nord de la Syrie en ce moment "chercher d'abord et avant tout à vaincre le groupe Etat islamique", a repris Jeff Davis. Les Turcs estiment que les FDS ne sont qu'un paravent pour les milices kurdes YPG, qu'ils considèrent comme une organisation terroriste.

Mais les Américains voient au contraire les FDS comme leurs alliés les plus efficaces contre le groupe Etat islamique, et les plus à même de reprendre rapidement à l'EI la ville de Raqa, la capitale de facto des djihadistes.

Vendredi, un commandant militaire kurde des FDS a affirmé à l'AFP que les Turcs et les rebelles syriens avaient "violemment attaqué" les FDS près de Minbej, qui les ont repoussés.

ATS

 Toute l'actu en bref